Dagerman Stig
traduit du suédois par Philippe Bouquet
Actes Sud
novembre 2001
24 p.  7,80 €
 
 
 
Cohen Albert
Gallimard
folio
avril 1974
174 p.  5,90 €
ebook avec DRM 5,49 €
 
 
 

lamarge

 illustration Brigitte Lannaud-Levy

Créée en 1977 et reprise par les éditions Albiana en 2005, « La Marge » est l’institution littéraire d’Ajaccio, un haut lieu culturel de la ville. En huit ans, Ghislaine Caviglioli et son équipe ont doublé le volume de la librairie et proposent dans un esprit de curiosité et de pluralité 45.000 titres. Leurs rayons poches et sciences humaines sont particulièrement riches. Espace de découvertes et de rencontres, on rentre à « La Marge » et il est bien difficile d’en sortir.

Votre livre coup de cœur du moment, à qui vous donnez votre coup de pouce.
“Dans le grand cercle du monde” de Joseph Boyden aux éditions Albin Michel. Un livre dont on a un peu parlé à sa sortie, mais qui n’a pas eu le succès mérité. Dans les grands espaces canadiens au 17e siècle, ce roman raconte l’expansion coloniale franco-anglaise. Les voix mêlées d’un jésuite français, d’un chef de guerre huron et d’une captive iroquoise font vibrer avec poésie cette éblouissante fresque romanesque en terre sauvage.

Le livre que vous conseillez inlassablement depuis toujours avec ferveur.
En essai : « Notre besoin de consolation est impossible à rassasier » de Stig Dagerman aux Editions Actes Sud.Vingt pages essentielles et lumineuses sur le sens profond de l’existence.
En littérature : « Le livre de ma mère » d’Albert Cohen, une déclaration d’amour extraordinaire d’un fils à sa mère. Un roman qui apprend le pardon et œuvre pour une meilleure compréhension entre les générations.

Le roman de la rentrée de septembre qui vous plaît particulièrement.
« Et rien d’autre » de James Salter aux éditions de l’Olivier. Il y a quelque chose de Fitzgerald dans ce roman : une beauté et une élégance rares.  Avec en plus, une discrétion dans l’écriture qui fait passer toutes les émotions dans leurs nuances. Dans le New-York d’après guerre on suit la vie sans éclats, mais pas sans intérêt d’un homme qui a connu la guerre et est devenu un éditeur respecté. C’est au fil de ses rencontres  amoureuses que Salter nous donne à ressentir, sans tomber dans la nostalgie, ce qu’un destin assez banal peut offrir de mirages, mais aussi de jolies rencontres. 

Une brève de librairie
Alors qu’elle souhaite acheter un dictionnaire, une dame à qui nous en proposons plusieurs: « Désolée, mais il n’y en aucun qui va avec la couleur de mon salon! »

Propos recueillis par Brigitte Lannaud-Levy

« La Marge »
Rue Emmanuel Arène 20 000 Ajaccio
04 95 51 23 67

Visitez les autres librairies invitées

 
 
partagez
partage par email