Lyonel Trouillot
Actes Sud Editions
romans, nouvell
janvier 2016
192 p.  18 €
ebook avec DRM 13,99 €
 
 
 

Claire Julliard (L’Obs) a aimé
Kannjawou de Lyonel Trouillot (Actes Sud)

«  Pour moi, Lyonel Trouillot est l’un des meilleurs écrivains de langue française. A la fois poète et acteur engagé de son époque, il s’emploie à peindre le malheur haïtien : le colonialisme, la dictature de Duvalier, la mise sous tutelle du pays par les forces militaro-humanitaires internationales. Mais il célèbre aussi la beauté mystérieuse de son île et la géographie secrète de ses villes. Ses livres sont tantôt rêveurs et romantiques (L’amour avant que j’oublie), tantôt combattants (Bicentenaire ). Son nouveau roman comporte ces deux aspects. Kannjawou, le titre, signifie, la grande fête, le partage. C’est ici le nom d’un bar où la ville s’encanaille, où se retrouvent les anciens membres de « la bande des cinq », des jeunes adultes qui ont grandi dans le quartier misérable de la rue de l’Enterrement, près d’un cimetière qui s’anime la nuit. Dans le journal qu’il tient depuis toujours, le petit scribe du groupe peint les rapports de force entre les riches et les pauvres, l’Occupant et le peuple. Il évoque son amour d’enfance, la belle Joëlle qui l’a quitté pour Wodné, les enseignements du « Petit professeur » ou les récits de Man Jeanne la doyenne de quartier. L’univers de Lyonel Trouillot, cette magnifique « épopée des humbles » touche au cœur. « Mais que peuvent les livres ? », se demande le narrateur. Lorsqu’ils ont la puissance de Kannjawou , ils nous aident à mieux comprendre le monde. »

Propos recueillis par Pascale Frey
Lire les choix d’autres critiques invités

 
 
partagez
partage par email