Marie Darrieussecq
P.O.L
mars 2016
160 p.  5,90 €
ebook avec DRM 10,99 €
 
 
 

l e   c  r  i  t  i  q  u  e    i  n  v  i  t  é   

Julien Bisson (Lire) a aimé
Etre ici est une splendeur de Marie Darrieussecq (P.O.L)

« Marie Darrieussecq signe une biographie littéraire d’une femme peintre inconnue en France, Paula M. Becker. Et même si elle est morte en couches à 31 ans, elle a réussi à avoir une vie artistique très riche.
Elle a été mariée au peintre Otto Modersohn, sa meilleure amie était la femme de Rilke et dans ce texte, Marie Darrieussecq montre la singularité, l’audace de cette femme qui, la première, ose se représenter nue et enceinte. L’un des aspects intéressants de cette artiste est son attachement à la maternité. Peu de femmes se montrent telles qu’elles sont vraiment, et rarement les nourrissons ont été peints de manière aussi véridique.
Pour brosser ce portrait de Paula Becker, Marie Darrieussecq s’appuie sur sa correspondance avec Rilke, sur ses journaux intimes. Elle la suit de la fin de l’adolescence jusqu’à sa mort, au tout début du 20e siècle. Ce livre se double d’une exposition qui débute au Musée d’art moderne.
Evidemment, on ne peut s’empêcher de penser au « Charlotte » de David Foenkinos. Ce sont deux histoires de femmes artistes à l’existence trop brève. L’intention est la même, mais le traitement est complètement différent. Il existe cependant une forme de parenté entre ces deux ouvrages et il y a de fortes chances que ceux qui ont aimé l’un, apprécieront l’autre. En tout cas, mon livre est corné de partout, il a doublé de volume, ce qui est très bon signe ! »

Propos recueuillis par Pascale Frey

Lire les choix d’autres critiques invités

 
 
partagez
partage par email