Goliarda Sapienza
Le Tripode Editions
février 2008
620 p.  23 €
 
 
 

Librairie Horizons à Riom

librairie-horizons-riom
illustration Brigitte Lannaud Levy

« Ouvrir un livre, c’est découvrir le monde ». C’est pour cette raison que Marie Line Larréa a baptisé sa librairie Horizons, avec un s, ce qui à ses yeux a son importance. Il s’agit pour elle de tous les horizons, ceux de la ligne que l’on perçoit au loin, mais aussi les tournants de vie, le regard que l’on porte sur les autres. Cela fera bientôt dix ans qu’elle a créé cette ravissante librairie dans cette petite ville de dix-huit mille habitants à dix kilomètres de Clermont-Ferrand.  Autrefois il y avait un barbier, sa vitrine à l’ancienne a conservé tout son charme et y accueille une sélection d’ouvrages de qualité. Poussez la porte, ce lieu est un véritable cocon où l’on se sent immédiatement bien pour flâner au milieu des livres. 

Quel roman vous a particulièrement marqué cette rentrée ?
« Le grand jeu » de Céline Minard (Rivages) parce que ce livre m’a autant fait rire, qu’il m’a étonnée voire agacée. J’aime être  provoquée et bousculée par mes lectures. Là, j’ai été servie, car c’est un livre qui provoque beaucoup d’émotions. C’est l’histoire d’une jeune femme recluse volontaire en haut d’un piton rocheux, dont l’ermitage va être quelque peu contrarié. Voilà un livre  décapant et  très habilement écrit.

Du côté des auteurs étrangers, quel roman vous a particulièrement plu ?
« Un travail comme un autre » de Virginia Reeves (Stock). Au début du 20e siècle pour sauver l’exploitation familiale de la faillite, le héros va détourner une ligne électrique de l’Alabama power.  Mais son escroquerie va tourner court.  C’est une très belle étude psychologique, tout particulièrement en ce qui concerne le couple.

Quel premier roman nous conseillez-vous ?
« Landfall » de Ellen Urbani (Gallmeister). Pendant l’ouragan Katrina, deux jeunes femmes, l’une blanche, l’autre noire,  vont affronter la tourmente au cœur d’une ville dévastée.   Un très beau regard sur l’Amérique.

À qui auriez-vous donné le Goncourt cet automne?
À mon coup de cœur, « Le grand jeu » de Céline Minard.

Quel est le livre le plus emblématique de la librairie que vous défendez avec ferveur depuis toujours?
«  L’art de la joie » de Goliarda Sapienza (Le Tripode). Ce texte majeur de la littérature italienne était l’un de mes coups de cœur à l’ouverture de la librairie et ça l’est resté. Ce roman de la transgression me suit depuis le début, il est tout à fait emblématique de ma nouvelle vie de libraire. Un texte d’une incroyable puissance.

Quel est le livre que vous vous êtes promis de lire ?
« Hommage à la Catalogne 1936-1937 » de Georges Orwell (10/18), dans lequel l’auteur nous raconte son engagement durant la guerre civile en Espagne.

Une brève de librairie
Un jour, une de mes clientes entre dans la librairie l’air très gêné. Elle m’avoue, embarrassée, qu’elle a commandé l’un de mes coups de cœur sur Amazon. Dans un grand éclat de rire, soulagée qu’il ne soit rien arrivé de grave, je lui réponds : « Dormez tranquille, vous m’avez bien fait rire, vous êtes pardonnée »

Propos recueillis par Brigitte Lannaud Levy
Visitez d’autres librairies

Librairie Horizons
75 rue du Commerce 63200 Riom
04 73 38 64 74

 

 

 
 
partagez
partage par email