Youozas Baltouchis
Pocket
best
septembre 2001
384 p.  7,40 €
 
 
 

illustration Brigitte Lannaud Levy

Filant cheveux au vent dans son mortier, effaçant les traces de son balai, vous l’avez reconnue, c’est la célèbre sorcière Baba Yaga, figure marquante des contes slaves. Et c’est elle, en dévoreuse de livres que l’on aperçoit sur la devanture  qui vous invite à entrer dans cette ravissante librairie située sur la place de la Mairie de Sanary-sur-mer.  Lorsqu’elle a ouvert au rez-de-chaussée  de cette maison familiale sa librairie il y a 34 ans, Marie-Odile Lautier l’avait consacrée dans un premier temps aux livres pour enfants. Et c’est dans les contes russes qu’on lui racontait quand elle était petite, qu’elle a trouvé l’inspiration pour baptiser les lieux du nom de la célèbre sorcière des forêts.  Au fil des ans, la librairie s’est agrandie et propose aujourd’hui sous ses voûtes enluminées des livres pour tous, des plus petits aux plus grands. Un endroit magique.

Quel roman nous conseillez-vous de lire ?
Un chef d’œuvre de 1912 que L’éveilleur a eu la très bonne idée de rééditer : « L’élève Gilles » d’ André Lafon. Un roman d’apprentissage tout en sensibilité.   L’histoire d’un jeune adolescent pensionnaire délaissé par sa famille dont on suit les premières amitiés, les premières trahisons. Et les rapports complexes avec les siens. Un texte à fleur de peau.

Et du côté des auteurs étrangers quel est votre coup de cœur ?
« Mischling » d’Affinity K. (Actes Sud) Un livre rude mais magnifique. Pearl et Stasha, jumelles de douze ans sont des Mischlinge, c’est à dire des sang mélés. C’est pour cette raison qu’elles se retrouvent déportées et livrées aux griffes de « l’ange de la mort », le docteur Joseph Mengele à Auschwitz.  Les voix de ces deux petites filles face au mal absolu sont bouleversantes et puissantes.

Y-a-t-il un premier roman qui vous a particulièrement marquée ?
« Ces rêves qu’on piétine»  de Sébastien Spitzer (L’Observatoire).

Là aussi un sujet éprouvant avec l’histoire d’une petite fille Ava lors des marches de la mort qui ont suivi  l’évacuation des camps de concentration. En parallèle on suit le destin tragique de Magda Goebbels. Un roman très fort qui ne reste pas à la surface des choses et qui vous happe littéralement.  

Quel est le livre le plus emblématique de la librairie que vous défendez avec ferveur depuis toujours ?
« La Saga de Youza » de Youozas Baltouchis (Pocket). C’est le seul livre traduit de cet auteur lituanien. Suite à une histoire d’amour malheureuse, un paysan  se réfugie dans une cabane au cœur des marécages qu’il est le seul à savoir traverser. Ce passeur solitaire au fil des révolutions voit se succéder Russes blancs, bolcheviks, fascistes, partisans qu’il va recueillir, cacher,  faire passer. Un livre magnifique.

Quel livre vous êtes-vous promis de livre ?
Encore un Russe, c’est « La Guerre et la Paix » de Léon Tolstoï.

Une brève de librairie
Une gamine d’environ dix ans entre à la librairie pour me demander quelque chose au sujet d’un ouvrage. Très occupée, je ne l’écoute qu’à moitié. Elle s’accroche alors à ma veste, tire dessus et m’explique que sa question très sérieuse au sujet d’un livre était en droit d’avoir une réponse aussi sérieuse. Ça m’a littéralement bouleversée, car elle avait mille fois raison. Encore aujourd’hui cette façon de me dire à quel point le livre était essentiel  pour elle, m’émeut au plus haut point. Voilà je ne vous ai pas livré une « brève» mais une « émotion » de librairie.

Propos recueillis par Brigitte Lannaud Levy
Visiter d’autres librairies

Librairie Baba Yaga
5 place de la République
83110 Sanary sur Mer
04 94 74 64 67

 
 
partagez
partage par email