COMME LE CRISTAL
Cypora Petitjean-Cerf

serpent plumes
janvier 2018
250 p.  18 €
ebook avec DRM 12,99 €
 
 
 
 Les internautes l'ont lu

« Moi, si je devenais folle, je crois que ça me rendrait cinglée. »

Bienvenue au Domaine (du Grand-Gland pour les connaisseurs), en Eure-et-Loir. Un petit coin pas mal préservé de la France où les vieux canapés apparaissent mystérieusement de temps à autre devant les maisons (mais attention, s’étiolent inexorablement si vous tentez de les retenir !), où la boulangère effectue toujours une tournée en camion (soumise aux humeurs générées par l’échange – ou leur absence – de SMS avec T.), et où enfin vous ferez la connaissance de Lisette, son frère Franz et leur cousine Ada… Roman de bonne humeur par excellence, « Comme le cristal » déroute son lecteur dans un premier temps. Vers quoi se dirige-t-on ? C’est au moment où on accepte de ne plus se poser la question qu’on devient à même d’apprécier l’univers étrange de Cypora Petitjean-Cerf. Sous sa plume, les pensées les plus intimes s’exposent sans rougir et meuvent des personnages tranchés qu’on apprivoise peu à peu. Rythmées et plutôt joyeuses, les péripéties qui agitent ce petit monde laissent entrevoir une jolie profondeur et c’est presque sans s’en rendre compte qu’on en vient à élargir le focus. Beaucoup de questions sont posées, relatives à la perception que les autres peuvent avoir de nous, à la frustration, aux chemins que l’on emprunte les yeux bandés ou encore au poids de la famille. Pourtant ce qui ressort c’est un vrai sentiment de chaleur humaine, et ça fait du bien.

partagez cette critique
partage par email