Dernière valse à Venise suivi de Ora Fatale
Stéphane Heaume

serge safran
litterature
octobre 2017
158 p.  14,90 €
ebook avec DRM 9,99 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

Une rencontre insolite

Jamais ils n’auraient dû se rencontrer. Rodolphe Marchant , un quadragénaire fatigué, vient d’apprendre qu’il est atteint d’une maladie incurable. Ruiné, alcoolique, il n’attend plus rien de la vie et boit pour oublier. Attablé à un bar, il observe une femme que la jeunesse a désertée : est -ce ses yeux, ses jambes d’ancienne danseuse de music hall , son charme troublant ou son nom, Dorothy White, promesse de romanesque, qui l’attire ? Les deux étrangers vont vivre, pendant une semaine, un amour envoûtant. Rodolphe se fait passer pour un richissime ténor chaque soir se débrouille pour emmener celle qui lui redonne goût à la vie à l’opéra. Mais un soir, Dorothy ne vient pas…. Peut -on encore croire en la puissance de l’amour entre deux êtres que tout sépare ? Stéphane Héaume, dont on avait aimé le puissant roman « L’insolite évasion de Sébastien Wimer» a la plume poétique et élégante : il décrit Venise à la perfection et son récit, court et prenant, fait irrésistiblement penser au «Volpone» de Zweig ou même à son «Joueur d’échecs» . Danse, beauté et Venise, la cité des mystères : une lecture au charme fou.

 

partagez cette critique
partage par email