Théorie de la vilaine petite fille
Hubert Haddad

ZULMA
janvier 2014
397 p.  20 €
ebook avec DRM 9,99 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

L’incroyable histoire des sœurs Fox

Dans son nouveau roman, « Théorie de la vilaine petite fille », Hubert Haddad nous offre une part de l’histoire des Etats-Unis complètement méconnue. Au 19ème siècle, dans l’Etat de New-York, deux jeunes sœurs, Kate et Margaret, vivent dans une ferme qu’elles croient hantée. Une nuit, les deux petites sont effrayées par des sons étranges, et imaginent qu’elles peuvent entrer en communication avec l’au-delà. Elles vont même faire croire à leur mère, puis aux habitants du village qu’elles possèdent ce pouvoir. Leah, leur grande sœur, voit immédiatement en cet évènement une opportunité de s’enrichir et contribue à la métamorphose de ce jeu d’enfant en religion. Kate et Margaret, sous l’influence de leur ainée, vont se produire en public, amasser une fortune considérable et attirer en quelques années un grand nombre de partisans : le spiritisme est né. Mais les sœurs Fox n’iront pas au bout de leur rêve, car après avoir avoué leur fraude, elles deviendront alcooliques et mourront ruinées.
L’histoire passionnante de l’ascension magistrale puis de la déchance tout aussi spectaculaire de ces trois jeunes femmes n’est pas le seul intérêt du roman d’Hubert Haddad. Ses mots sonnent justes, ses phrases sont élégantes, et son rythme est ample et entraînant. On apprécie le passage du discours narratif au journal intime, les chansons, comptines ou cantiques disséminés tout au long du texte, mais aussi les éléments historiques nous rappelant la réalité de l’histoire qu’il nous raconte, ou encore l’univers fantastique créé par l’auteur. Ici, les personnages et les décors prennent vie, les maisons ont « des dents et des griffes », le crépuscule est un « reptile glacial », la nuit « respire »… Et parfois, on en frissonne.

partagez cette critique
partage par email

j e u - c o n c o u r s 

jouer ici