Claudie Gallay
J'ai lu
mai 2010
480 p.  8,40 €
 
 
 

Librairie-goûter Par Chemins

ParChemins
Illustration de Brigitte Lannaud Levy

 

Devenir libraire dans la ville natale de l’immense écrivain Julien Gracq, voilà un beau pari de changement de vie que Michèle Germain a pleinement réussi. C’est en 2008 qu’elle décide de sa reconversion professionnelle après avoir perdu son emploi et qu’elle crée dans cette charmante ville des bords de Loire, une librairie-goûter. « Salon de thé » lui semblait trop pompeux, alors elle choisit le terme « goûter » plus chaleureux, coupe « parchemin » en deux et lui rajoute un « s ». Ce qu’elle aime par-dessus tout ce sont les rencontres, les chemins qui se croisent, les errances qui font découvrir l’inconnu.

Aujourd’hui, la Maison de Julien Gracq est devenue une résidence d’auteurs et un lieu de pèlerinage pour les amoureux de la littérature. Alors même si Saint Florent-le-Vieil est une toute petite ville de moins de trois mille habitants, les promeneurs  et visiteurs y sont nombreux et la librairie « Par Chemins » une étape incontournable, propice pour de belles rencontres littéraires ou amicales tout simplement.

Quel roman français nous conseillez-vous de lire ?
« Les pierres vives » d’Anne Guglielmetti (Actes Sud). L’histoire d’un jeune orphelin misérable recueilli par des moines dans une abbaye bénédictine normande au 11e siècle. Ses talents artistiques le prédestinent à une carrière de moine copiste mais son destin va être contrarié par les soubresauts politiques de cette période très agitée. Une belle écriture au service d’une histoire prenante qui, bien que se déroulant au Moyen-âge, se fait l’écho de notre actualité.

Et du côté de la littérature étrangère ?
J’ai beaucoup aimé « La valse de Valeyri » de l’islandais Gudmundur Andri Thorsson (Gallimard). Kata vient de Slovaquie, elle a été arrachée à la prostitution et est devenue chef de chœur. Ce jour-là elle prend son vélo pour aller diriger la chorale et va croiser en chemin plusieurs habitants de ce petit port de pêche dont l’auteur va nous raconter la vie. Seize destins sur sa route avec de très belles descriptions de la nature islandaise.

Y a-t-il un premier roman qui vous a particulièrement marqué ?
C’est un livre qui ne ressemble à aucun autre et qui raconte une belle histoire: « Madeleine  project » (Editions du Sous-sol). Une jeune journaliste Clara Beaudoux a découvert dans sa cave des cartons entassés par l’ancienne propriétaire des lieux,  de presque 100 ans, décédée et dont les héritiers ne veulent rien récupérer. Dans un premier temps sur twitter en 140 signes, puis dans un livre, elle va faire revivre Madeleine à travers ses photos, ses objets, ses collections, ses correspondances. Toute une vie, racontée par fragments. Très beau.

Quel est le livre le plus emblématique de la librairie que vous défendez avec ferveur ?
Quand j’ai ouvert la librairie, la grande question que je me posais était « est-ce qu’un livre qui m’a plu, peut plaire au plus grand nombre ? » Et puis je suis tombée sur « Les déferlantes » de Claudie Gallay (Rouergue ) que je voulais à tout prix défendre et vendre tant il me plaisait. Cela a été un énorme succès à la librairie et dans tout l’hexagone. Depuis, c’est devenu mon livre fétiche.

Quel bon roman populaire, nous conseillez–vous pour attaquer les beaux jours ?
« Abraham et fils » de Martin Winckler (P.O.L). Voilà un livre dont la lecture m’a fait du bien et où la grande histoire croise celle plus personnelle d’un père et de son fils qui se reconstruisent après un drame familial. Un roman autobiographique très généreux

Une brève de librairie
Un  dimanche alors que j’ouvrais la librairie à 16h, un voisin qui venait d’écouter Sorj Chalandon à la radio, passe immédiatement me voir une fois l’émission terminée, pour me demander le livre dont on parlait : « Mon traître ». Il était stupéfait de l’avoir tout de suite et de pouvoir le lire dans la foulée. Son émerveillement m’a fait très chaud au cœur.

Propos recueuillis par Brigitte Lannaud Levy
Visiter d’autres librairies

Librairie-Goûter Par Chemins
1 Rue Charles de Renneville
49410 Saint-Florent-le-Vieil
02 41 42 92 14

 

 

 

 
 
partagez
partage par email

q u o i  l i r e ?

Découvrez chaque semaine
les coups de coeur de libraires indépendants

retour à la page d'accueil