Hermann Hesse
Le livre de Poche
biblio
octobre 1975
224 p.  5,20 €
ebook avec DRM 4,99 €
 
 
 

illustration Brigitte Lannaud Levy

Cette librairie est née d’un rêve : « Je me disais, si un jour j’ai des sous, je serai libraire. Je n’ai pas forcément eu les sous, mais voilà mon rêve s’est réalisé ».  Cela fait vingt-cinq ans que Laurence Jacquier vit sa passion et  onze qu’elle a créé son lieu à elle, « Climat », à Thonon en Haute-Savoie, région dont son mari Christophe est originaire. Les rives du Lac Léman sont souvent l’objet de tempêtes, commenter la météo est l’un des passe-temps préférés des habitants comme l’évoque si bien l’expression « parler de la pluie et du beau temps ». C’est ainsi que le nom « Climat » s’est imposé tout seul. Rencontre avec une libraire pleine de vitalité qui se déclare avec humour « petite comme ma librairie », et qui pourtant n’a rien à envier aux plus grandes.

Quel roman français nous conseillez-vous  de lire ?

«  Sucre noir » de Miguel Bonnefoy  (Rivages). J’avais beaucoup aimé « Le voyage d’Octavio » et  ce nouveau roman m’a littéralement  estomaquée. Il était une fois un trésor perdu, des légendes et des aventures de pirates aux Caraïbes. L’écriture est luxuriante, on ressent la chaleur des tropiques. Tout simplement magnifique.

Et du côté de la littérature étrangère ?
« Après la chute » de Dennis Lehane (Rivages). Par l’auteur culte  des romans noirs :  «Mystic River» et «Gone baby gone». Une jeune journaliste en pleine ascension sociale s’écroule à l’antenne prise d’attaque de panique. Elle va s’enfermer durant plusieurs mois, jusqu’à la rencontre avec un prétendant qui va se révéler des plus  troubles. On se ronge les ongles en le lisant, c’est un excellent polar psychologique.

Y –a-t-il un premier roman qui vous a particulièrement marquée ?
« Eleanor Oliphant va très bien » de Gail Honeyman (Fleuve). Je suis tombée amoureuse de l’héroïne, une femme discrète presque disgracieuse. Elle est comptable, a une vie terne et réglée. Chaque mardi soir elle appelle sa maman. Elle n’aime pas les autres et passe ses soirées avec sa bouteille de vodka, jusqu’au jour où elle s’éprend du chanteur d’un groupe de rock à la mode… Ce personnage en transformation est tout simplement extraordinaire.

Quel est le livre le plus emblématique de la librairie que vous défendez depuis toujours avec ferveur ?
« Siddhartha » de Herman Hesse  (Livre de poche). C’est un roman philosophique qui nous raconte l’histoire de bouddha. Un texte magnifique dans lequel je ne cesse de me plonger et de me replonger . J’oblige presque les lecteurs à le lire tellement je l’aime.

Une brève de librairie :
C’est une réflexion que je regrette tant d’avoir entendue. Une jeune fille et sa maman passent une tête derrière la porte entrebâillée  de la librairie, sans oser en franchir le seuil. « C’est joli ici, tu crois qu’on a le droit d’entrer ?» Qu’il y ait  encore des gens qui n’osent pas pénétrer dans une librairie, cela m’attriste profondément. Nos livres on doit pouvoir, en toute liberté, les regarder, les feuilleter, les désirer, sans être intimidé et sans se sentir obliger d’acheter.

Propos recueillis par Brigitte Lannaud Levy
Visiter d’autres librairies

Librairie Climat
5, rue Vallon
74200 Thonon-les-Bains
04 50 81 04 25

 

 
 
partagez
partage par email

q u o i  l i r e ?

Découvrez chaque semaine
les coups de coeur de libraires indépendants

retour à la page d'accueil