Silvia Avallone
Françoise Brun
Editions 84
mai 2013
410 p.  7,60 €
 
 
 

La Librairie idéale

illustration Brigitte Lannaud Levy

Ne cherchez plus la librairie idéale, vous la trouverez dans la très commerçante rue Cler à Paris dans le 7e. C’est la maison d’édition Séguier qui l’a créée en décembre 2016 après le rachat du fonds de commerce de la librairie Contretemps. Elle en a confié les rênes à Olivier Gallais qui a fait ses armes chez Virgin puis chez « Comme un roman ». Ce nom « La librairie idéale », il fallait le trouver et surtout oser le porter. C’est l’inventif, Jean Le Gall, auteur et éditeur à la tête de Séguier qui en a eu l’heureuse idée et surtout l’audace de baptiser ainsi sa librairie. Ce nom résume l’esprit qui règne ici, où l’on fait le métier de libraire avec sérieux sans se prendre au sérieux, où chacun trouve lecture à son goût sans jugement de valeur, aucun. D’où un spectre très large d’ouvrages qui vont des plus pointus aux plus populaires. « Tout le monde doit se sentir à l’aise. Avec un nom pareil, c’est l’engagement que l’on essaie de tenir : être un lieu idéal pour tous » nous déclare Olivier Gallais. Une petite terrasse au soleil, des livres sur tables en extérieur, un bel écrin raffiné, tout engage à y entrer, et se laisser tenter par de bons conseils de lecture .

Quel est votre dernier coup de coeur?
« Cette nuit » de Joachim Schnerf (Zulma). Un matin de Pessah, la Pâques juive, un vieil homme qui vient de perdre sa femme se remémore la magnifique vie passée à ses côtés. Porté par une écriture très imagée, ce roman aborde les différents épisodes de la vie d’un couple avec une rare émotion et la dose d’humour nécessaire qui permet de supporter les douleurs de l’existence.

Et du côté des auteurs étrangers ?
« Dieu ne tue personne en Haïti »  de l’écrivain américain Mischa Berlinski (Albin Michel). Un magnifique deuxième roman qui brille par son intelligence, son humour et par la puissance de son écriture. L’auteur nous parle d’Haïti, de sa culture, de son peuple, des cruelles conditions de vie dans ce pays. Un regard singulier qui ne peut laisser insensible.

Y a-t-il un premier roman qui vous a particulièrement marqué ?
« Les dix vœux d’Alfréd» de Maud Mihami (Nil ). Pour passer le cap de ses dix ans, Alfréd doit réaliser dix vœux. Accompagné de son grand-père, on le suit dans cette émouvante aventure qui se passe en Bretagne dans les années 70. Une histoire émouvante et cocasse où on rit à gorge déployée.

Quel est le roman le plus emblématique de la librairie que vous défendez avec ferveur ?
« D’acier » de Silvia Avallone (Liania Levi). Ici, toute l’équipe est unanime sur ce formidable roman, à la fois féroce et solaire sur l’amitié, la famille. La fureur de vivre y est palpable à chaque page. Nous le remettons en place sans cesse pour l’avoir sous la main et le conseiller inlassablement.

Quel livre vous êtes-vous promis de lire ?
« Mrs Dalloway » de Virginia Woolf. (Folio) J’ai déjà essayé à deux reprises de lire ce chef d’œuvre. Mais il nécessite une grande disponibilité et je me suis juré de m’y remettre dès que j’ai l’esprit assez libre pour ne pas gâcher ma lecture.

Une brève de librairie.
Un soir, alors que j’étais en train de fermer, une jeune femme se prenait en photo devant la librairie. Tout à coup, je réalise que c’était Sylvia Avallonne dont je venais justement de remettre les romans en vitrine car nous adorons cette jeune romancière italienne. J’ai aussitôt rouvert, et on a passé un long moment à discuter. Inoubliable.

Propos recueillis par Brigitte Lannaud Levy
Visiter d’autres librairies

La Librairie idéale
41 rue Cler
75007 Paris
01 72 34 79 90

 

 

 

 
 
partagez
partage par email

q u o i  l i r e ?

Découvrez chaque semaine
les coups de coeur de libraires indépendants

retour à la page d'accueil