Bernard-Marie Koltès
Minuit
Théâtre
janvier 1987
60 p.  7,10 €
ebook avec DRM 4,99 €
 
 
 

Le bonheur (Montrouge)

illustration Brigitte Lannaud Levy (Dr.)

Ne cherchez plus le bonheur,  nous l’avons trouvé en poussant la porte de cette toute nouvelle  librairie à Montrouge. C’est en s’inspirant du titre d’un film d’Agnès Varda, « Le bonheur », que Gégory Sapojnikoff a trouvé le nom de la librairie qu’il a ouverte en octobre 2018, où il est secondé de Eva Halgand ex-librairie du « Lièvre et la tortue » à Issy-les-Moulineaux. Après un long parcours dans le cinéma, c’est à la quarantaine que ce fils de commerçants passionné par les livres a décidé de cette reconversion professionnelle et de s’installer dans les Hauts de Seine, non loin de là où il a grandi. Sa librairie qu’il qualifie de « générale » est un lieu pour que tout le monde puisse trouver… son bonheur. Il souhaite aussi y organiser des expositions et des concerts acoustiques en plus des rencontres d’auteurs. Ses références cinématographiques et l’imaginaire qui s’y attache restent très présents et c’est une très belle citation du cinéaste Alain Resnais  extraite de « Toute la mémoire du monde » (court métrage sur la BNF) qu’il a fait inscrire sur la façade et qui résume parfaitement l’âme des lieux. Si belle, qu’on vous la délivre :
« Ici se préfigure un temps où toutes les  énigmes seront résolues, un temps où cet univers et quelques autres nous livreront leur clé. Et cela simplement parce que ces lecteurs assis devant leur morceau de mémoire universelle auront mis bout à bout les  fragments d’un même secret qui a peut-être un très beau nom, qui  s’appelle le bonheur. »

Quel roman nous recommandez-vous de lire ?
« Nino dans la nuit »  de Capucine Johannin et Simon Johannin (Allia). Cette lecture est une claque, l’écriture est incroyable. Ça raconte le parcours de marginaux dans une langue dure et crue. Un formidable roman.

Et du côté des auteurs étrangers,  que nous conseillez-vous?
« Joe Dimaggio » de Jerome Charyn (Sous-sol).  Sur le destin brisé du roi du baseball américain, époux malheureux de Marylin Monroe.  Je suis plongé dedans en ce moment.

Y a-t-il un premier roman qui vous a particulièrement marqué ?
« Ça raconte Sarah » de Pauline Delabroy-Allard (Minuit). Cette histoire d’amour, je l’ai lue d’une traite et à peine terminée j’avais envie de la relire dans la foulée. Tout y est dans l’excès, la passion y est folle.

Quel livre vous êtes-vous promis de lire ?
« Le lambeau » de Philippe Lançon (Gallimard) est sur ma table de nuit. Je crois que c’est un très grand livre d’une forte portée littéraire. Je suis impatient de le lire.

Quel est le livre le plus emblématique de la librairie que vous défendez avec ferveur ?
« Dans  la solitude des champs de coton » de Bernard-Marie Koltes (Minuit). C’est un dialogue théâtral entre un dealer et son client que j’ai vu joué en 1995 par Patrice Chéreau et Pascal Greggory.  Ce livre a changé ma vie. Sur le thème du désir, ce texte est se qui se fait de mieux. Un sommet.

Une brève de librairie
Récemment on nous a  demandé « Le cidre » de Corneille. Ça nous a beaucoup amusés et on s’est dit que cela aurait fait une bonne couverture pour l’irrésistible livre « Cent titres » de Clémentine Mélois (Grasset) qui détourne avec humour les couvertures de livres.

Propos recueillis par Brigitte Lannaud Levy
Visiter d’autres librairies

Librairie Le bonheur
99 Avenue de la République
92120 Montrouge
01 42 37 50 73

 
 
partagez
partage par email