Dans son silence
Alex Michaedelis

Calmann-Levy
suspense crime
février 2019
378 p.  20,50 €
 
 
 

je joue !

jusqu'au 22 septembre 2019

retour à la page d'accueil

 Les internautes l'ont lu
coup de coeur

Diabolique.

Ce thriller est diabolique, mené de main de maître par un primo romancier surdoué, qui a réussi à me captiver dès les premières pages par l’histoire d’Alicia, artiste peintre, retrouvée hagarde auprès du corps sans vie de son mari.
Tout porte à croire qu’elle l’ait assassiné, mais est-ce si simple ?
C’est Théo Faber, son psychothérapeute, qui va nous aider à comprendre cette femme murée dans son silence.
Le journal d’Alicia nous éclaire sur les relations au sein du couple.

Que dire de plus ? Pas grand-chose, pour ne pas risquer de trop en dire.
Il y a des lustres que je n’ai pas été scotché par la fin d’un roman.
Je n’ai rien vu venir et je défie quiconque de trouver le fin mot de cette histoire avant que l’auteur nous l’assène comme un coup de massue, nous laissant KO.

Du grand art !

partagez cette critique
partage par email
 

Addictif !

Alice est internée en asile psychiatrique, muette depuis le meurtre de son mari. Elle lui a tiré à bout portant à cinq reprises dans le visage. Le psychothérapeute Théo Faber se fait muter auprès d’elle et entreprend de la soigner, un peu « à l’arrache »…
Tant les dithyrambes que le texte de la 4° de couverture nous en préviennent : ce roman est ultra addictif et on se fait retourner à la fin. Mais même avertie, je n’ai rien vu venir. Pourtant je me tenais sur mes gardes, doutant de tout et de tout le monde, suspectant ceci ou celui-là, relisant tout de même assez volontiers plusieurs passages pénétrants (des petites perles de vraie psychologie), mais rien n’y a fait.
Un premier roman très efficace et qui ne déçoit pas.

partagez cette critique
partage par email