Tom Lanoye
La Différence
août 2014
400 p.
ebook avec DRM 15,99 €
 
 
 

La critique invitée

Florence Noiville (Le Monde) a aimé « Troisièmes noces »  de Tom Lanoye  (La Différence)

« Cet auteur néerlandais est un phénomène dans tout le Bénélux et même en Allemagne, et les éditions de La Différence ont mis les bouchées doubles pour le traduire. Tom Lanoye part de l’idée que la littérature ne se confond pas avec les livres, mais qu’elle recouvre aussi la parole orale, et il triture la langue avec un côté rabelaisien, truculent, tragi-comique. D’ailleurs il aime mettre en scène ses propres textes, il fait des one man show, et tient en haleine les foules pendant deux ou trois heures. Son dernier livre, « Troisièmes noces », raconte l’histoire d’un type qui a déjà épousé deux Africaines pour leur permettre d’avoir leurs papiers. Il se trouve donc dans le collimateur de la police, lorsqu’il tombe très amoureux d’une troisième Africaine. Que faire? Il demande à un ami homosexuel de faire un mariage blanc avec cette femme. Six mois plus tard, ils divorceront, elle aura ses papiers et il pourra l’épouser. Derrière le côté comique, il y a bien sûr tout le problème de l’accueil des étrangers en Belgique. Je l’avais découvert avec son précédent roman, « Langue de ma mère », qui m’avait scotchée. Sa mère comédienne a eu une attaque qui a touché le langage. Celui-ci n’était plus structuré mais délirant, puis elle a fini par tomber dans le silence. Il a écrit un livre avec ce langage, puis ces silences, il y a des blancs dans le livre. C’est très beau, très émouvant, plein de morceaux de bravoure et aussi très théâtral. Il a réussi un tour de force incroyable. »

Propos recueillis pas Pascale Frey
retrouvez les autres critiques invités

 
 
partagez
partage par email