Lauren Groff
L'Olivier
liitérature étrangère
janvier 2017
432 p.  23,50 €
ebook avec DRM 16,99 €
 
 
 

l  a   c  r  i  t  i  q  u  e   i  n  v  i  t  é e   

Marie-Laure Delorme (Le JDD) a aimé
« Les Furies » de Lauren Groff (L’Olivier)  

« Lotto et Mathilde se rencontrent en 1991, ils ont vingt-deux ans, c’est le coup de foudre et ils se marient dans la foulée. Lauren Groff va les suivre pendant vingt-quatre ans et faire l’autopsie de leur mariage en alternant leurs versions. Tout cela semble assez classique, mais ce qui l’est moins, c’est le point de vue qu’elle adopte. John Updike et Saul Bellow avaient déjà mis en pièce le couple et l’amour. Elle préfère nous interroger avec un objectif : mettre à bas quelques idées reçues. Pour elle, l’intimité n’existe pas, on ne connaît jamais vraiment l’autre, on est toujours seul dans le mariage, mais jamais dans la création. Lotto fut un comédien raté avant de devenir un dramaturge à succès. S’il a réussi, c’est parce qu’il est entouré de femmes: la sienne qui accepte de rester dans l’ombre, mais aussi sa mère, sa sœur…

« Les Furies », c’est également un livre sur le secret, sur le mensonge, avec des coups de théâtre et des révélations inattendues. Si tous deux avaient su la vérité avant de se marier, que se serait-il passé ? Lauren Groff remet tout en question, sauf leur amour. Dès le début, on pressent la fin de cette union, mais on ne sait pas pourquoi, ni quand, ni comment.

Barack Obama a déclaré que c’était le meilleur roman de l’année. Je suis d’accord avec lui ! »

Propos recueillis par Pascale Frey
Lire les choix d’autres critiques invités

 
 
partagez
partage par email