Khaled HOSSEINI
Traduit par Valérie Bourgeois
10 X 18

504 p.  8,80 €
ebook avec DRM 12,99 €
 
 
 
Bernard Lehut (RTL)

.

Bernard Lehut a aimé
« Ainsi résonne l’écho infini des montagnes » de Khaled Hosseini chez Belfond

« On connaît son talent depuis « Les cerfs-volants de Kaboul », et on retrouve intacte toute sa subtilité dans ce nouveau roman. Khaled Hosseini a l’art de brosser des fresques très romanesques, bouleversantes, ancrées dans l’Afghanistan. Dans son premier livre, il racontait le Kaboul de son enfance, puis dans les « Mille soleils splendides », il évoquait la condition des femmes en Afghanistan. Cette fois, il soulève le problème des exilés à travers deux personnages, un frère et une sœur, Abdullah et Pari. Le récit débute dans les années cinquante, et leur père qui vit dans la misère, est obligé de vendre sa fille à une riche famille. Les enfants vont dès lors être séparés et, peu à peu, s’oublier mutuellement. Plus tard, Abdullah va fuir les talibans et se réfugier aux Etats-Unis, tandis que Pari suit sa mère adoptive en France. Les personnages de femmes sont formidables, et Khaled Hosseini s’intéresse aux individus broyés par les tourments de l’Afghanistan, au sort de ces exilés. C’est un roman choral avec plein de personnages qui vont surgir à différents moments de l’histoire de l’Afghanistan, et il maîtrise cette construction avec brio. Un autre élément important de ce roman par rapport aux deux précédents, c’est une partie autobiographique probablement plus importante: difficile de ne pas reconnaître Khaled Hosseini dans ce médecin afghan qui revient à Kaboul pour aider son peuple.

 
 
partagez
partage par email

q u o i  l i r e ?
découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #94


Retour à la page d'accueil