Rhidian BROOK
Traduit par Gabrielle Merchez et Frédérique Daber
10 X 18
Fleuve noir
octobre 2013
375 p.  8,10 €
 
 
 
François Lestavel

Le critique invité

François Lestavel (Paris Match) a aimé

« Dans la maison de l’autre » de Rhidian Brook  (Fleuve Noir)

«  C’est un roman d’atmosphère qui se passe à Hambourg, juste après la guerre, en 1946. La ville a été en grande partie détruite, mais pas la magnifique maison dans laquelle va être logé le colonel britannique, Lewis Morgan. Il se retrouve en Allemagne pour participer à la dénazification et à la reconstruction du pays. Et au lieu d’expulser le propriétaire, un riche aristrocrate qui vivait là avec sa fille, il les autorise à vivre dans les combles. Ce qui n’est pas du goût de Mme Morgan ni de leur fils. Le colonel se retrouve donc pris entre sa femme qui veut expulser le propriétaire, parce c’est l’ennemi, un ennemi qui a tué leur autre fils; et la fille du propriétaire, qui refuse de leur adresser la parole, parce que les Anglais ont tué sa mère. Il y a des drames et une histoire d’amour. C’est un roman à la Stefan Zweig dans la finesse des sentiments exprimés et la complexité de l’âme humaine. Rhidian Brook est un auteur anglais que je ne connaissais pas. Il a écrit « La maison de l’autre », en s’inspirant des récits que lui racontait son père. Il y a aussi un petit côté « Downton abbey » dans ces pages, avec les femmes des officiers anglais qui recréent une sorte de petite Angleterre. Ce n’est pas le genre de livres qui se publie aujourd’hui, mais je le trouve très élégant. »

PS: vous pouvez aussi aller vous promener sur le blog de François, « Compartiment Tueurs » consacré aux policiers

 

 
 
partagez
partage par email

q u o i  l i r e ?
découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #94


Retour à la page d'accueil