Kerry HUDSON
Traduit de l'anglais
par Françoise Lévy-Paoloni
10 X 18
janvier 2014
336 p.  8,10 €
 
 
 
Myriam Chaplain-Riou

La critique invitée

Myriam Chaplain-Riou (journaliste littéraire à l’AFP) a aimé

« Tony Hogan m’a payé un ice-cream soda
  avant de me piquer maman »
de Kerry Hudson  (Philippe Rey)

« Ce premier roman est un coup de cœur, un remède formidable à la morosité ambiante. Il est plein de tendresse et d’une gouaille réjouissante, même si au fond, l’histoire que raconte Kerry Hudson n’est absolument pas drôle. Cette jeune Ecossaise s’est inspirée de sa vie, dans les années 80 à Aberdeen, pour raconter l’histoire de Jenny. Des HLM pourris, un père absent, une mère qui se drogue et tombe dans la dépression, une succession de déménagements et d’hommes… Ce qui est extraordinaire, c’est qu’elle raconte tout ça avec un humour ébouriffant. Jenny réussit à conserver un moral à toute épreuve, car si sa mère est une éternelle victime, elle rêve d’un avenir meilleur et cette envie la porte, la sauve, la pousse à lire, à s’en sortir, à faire des études de lettres. Aujourd’hui, Kerry Hudson vit à Londres. Le lecteur s’attache à son héroïne, émerveillé par cette vitalité. La romancière ne tombe jamais dans le pathos et tout ce qu’on peut lui (et nous) souhaiter, c’est de continuer à écrire. »

Propos recueillis par Pascale Frey

 
 
partagez
partage par email

q u o i  l i r e ?
découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #94


Retour à la page d'accueil