Robert McLiam Wilson
10/18
mars 1999
546 p.  8,80 €
 
 
 

Le salon by Le thé des écrivains

Salon by thé des écrivains

Illustration Brigitte Lannaud-Levy

Georges Emmanuel Morali est un créateur d’idées, d’objets, de lieux et d’atmosphère. Le thé et la littérature sont les deux marmites de potion magique dans lesquelles il est tombé très tôt. Fort des énergies qu’il en retire, ce brillant entrepreneur a ouvert  en 2011, en plein cœur du Marais, un lieu unique qu’il qualifie lui même d’ « espace culturel et pluriel ». C’est ainsi qu’il réunit ses deux passions. Ce vaste salon convivial et chaleureux, à deux pas de la place des Vosges vaut plus qu’un détour. Il mérite qu’on s’y arrête un moment autour d’une bonne tasse de « thé des écrivains » pour flâner dans la librairie ou dans la boutique de papeterie et d’objets lointains.  Vous ne serez pas à l’abri de faire de belles rencontres, beaucoup d’évènements artistiques de qualité y sont organisés : débats littéraires, vernissages, dégustation. C’est Sébastien Wespiser, qui anime et gère la librairie, qui très chaleureusement nous reçoit.

Votre livre coup de cœur du moment à qui vous donnez votre coup de pouce
« Rouge ou mort » de David Peace. L’histoire de l’entraîneur mythique du club de foot de Liverpool, Bill Shankly, et en arrière-plan celle de la disparition de la classe ouvrière anglaise. Tout ce que je peux en dire serait tellement en deça de l’intelligence brillantissime de l’auteur qui ne peut que subjuguer.  Un livre ardu, mais magistral.

Le livre que vous conseillez inlassablement depuis toujours.
C’est un roman culte que j’ai lu huit fois en 22 ans. « Euréka Street » de Robert McLiam Wilson. Quand je suis triste, sa lecture me rend heureux. Et quand je suis heureux, elle me rend triste. On y apprend finalement que toutes les histoires ne sont que des histoires.

Le roman de cet automne à qui vous auriez donné un prix.
« Les noirs et les rouges »  de Alberto Garlini (Gallimard). Un énorme pavé sur la dérive d’un jeune fasciste en Italie pendant les années de plomb. C’est brillant et troublant de modernité.  

Une brève de librairie
Lors d’une rencontre autour de la collection de livres de musiques Rivages/rouge, un journaliste a voulu faire le malin et mettant la main sur la couverture d’un ouvrage me dit avec une assurance déconcertante «ce bouquin est exceptionnel ! ». Or il ne pouvait l’avoir lu, il arrivait tout chaud de l’imprimerie et aucune épreuve n’avait été communiquée à la presse. Il a pris le seul et unique livre de la collection avec lequel il ne fallait pas frimer. 
Propos recueillis par Brigitte Lannaud Levy
Visitez les autres librairies invitées

Le salon by le Thé des écrivains
16 rue des minimes 75003 Paris 01.40.29.46.25
www.thedesecrivains.com

 

 

 

 

 

 

 

 
 
partagez
partage par email

je joue !

jusqu'au 22 septembre 2019

retour à la page d'accueil