Goliarda Sapienza
Le Tripode Editions
février 2008
620 p.  23 €
 
 
 

 Le coin des livres
illustration Brigitte Lannaud-Levy

Deux amies qui veulent changer de vie. L’une pharmacienne, Françoise Gaucher, et l’autre comptable, Nathalie Vigne. Toutes deux grandes lectrices ont fait d’une passion leur métier. C’est en  juin 2006 qu’elles ont ouvert, dans cette commune du nord de l’Ardèche, une librairie qu’elles ont baptisée « Le coin des livres », animées de la volonté d’offrir un lieu cosy et chaleureux. À l’image de ce gros matou lecteur, symbole de la librairie, en hommage au Raminagrobis de La Fontaine. Parfois elles aimeraient pouvoir pousser les murs de leurs 40 mètres carrés. Mais il y fait si bon lire et si bon vivre.

Un livre que vous continuez à défendre bien qu’il soit sorti l’année passée
« Wave » de Sonali Deraniyagala (Kero). Voilà un témoignage qui est presque passé inaperçu alors qu’il est admirable. Sans pathos, l’auteur y raconte le drame qu’elle a vécu en 2004 lors du tsunami au Sri Lanka qui a emporté tous les siens. Mari, enfants, parents et amie. Bien plus qu’un livre sur la mort, c’est un hymne aux forces insoupçonnées de la vie.

Le livre que vous défendez depuis toujours avec ferveur
« L’art de la Joie » de Goliarda Sapienza (Le Tripode)  Quand nous avons inauguré la librairie, c’était notre gros coup de cœur. Depuis cela reste notre livre emblématique, associé à la création du « Coin des livres ».  L’histoire d’une femme battante qui met tout en œuvre pour s’en sortir et faire de sa vie une joie au-delà de ses souffrances. Une écriture de toute beauté.

Le roman à qui vous auriez donné un prix littéraire  l’automne dernier
« Pardonnable, impardonnable » de Valérie Tong Cuong (Lattès). Cet auteur a une profonde humanité que l’on ressent dans tous ses romans.  Elle a ce talent rare de faire ressurgir ce qu’il y a de meilleur dans ses personnages, quelles que soient les situations traversées. Même les plus terribles. Son dernier livre, comme les précédents, donne à réfléchir sur la part lumineuse qui peut résider en chacun. Cela vaut bien un prix.

Le livre du moment qui vous plaît particulièrement.
Il y en a deux. Tout d’abord un roman très léger, ce qui changera de mes précédents choix. « La bibliothèque des cœurs cabossés » de Katarina Bivald  (Denoël). Une histoire qui fait du bien, qui montre que la littérature peut bouleverser le cours de notre vie. À sa lecture on rit, on pleure et on a qu’une envie, lire d’autres livres.
Enfin « La part des flammes » de Gaëlle  Nohant (Héloïse d’Ormesson). Autour de l’évènement tragique de l’incendie du Bazar de la charité, l’auteur entremêle trois destins de femmes libres à la fin du 19e siècle. Entre personnages réels comme la duchesse d’Alençon, sœur de Sissi, ou personnages inventés, l’auteur nous offre une fresque historique romanesque et haletante.  

Une brève de librairie
En tant qu’ancienne pharmacienne, j’ai l’habitude d’un commerce qui soigne les gens. Mais là j’ai la certitude que ce que je leur vends ne leur fera que du bien. Les livres sont si bons pour la santé qu’ils mériteraient d’être tous remboursés par la sécurité sociale.

Propos recueillis par Brigitte Lannaud Levy
visitez les autres librairies invitées

Le coin de livres
22 place des peupliers
07430 Davézieux
04.75.67.73.14
Page Facebook https://www.facebook.com/profile.php?id=100004786398589&fref=ts

 

 

 
 
partagez
partage par email

je joue !

jusqu'au 22 septembre 2019

retour à la page d'accueil