Mehdi Meklat
Points
roman fr.hc
septembre 2015
144 p.  5,90 €
ebook avec DRM 11,99 €
 
 
 

La critique invitée

Clémentine Goldszal (Glamour, Vanity Fair) a aimé
Burn out
de Mehdi Meklat et Badroudine Saïd Abdallah (Le Seuil)

« Le point de départ, c’est l’histoire de ce chômeur qui s’est immolé devant Pôle emploi en février 2013. Les deux auteurs, collaborateurs du Bondy Blog, ont été interpellés par ce drame. A partir de cet entrefilet paru dans la presse, ils ont imaginé ce qui avait pu pousser cet homme à une telle extrémité. C’est un roman choral en 42 chapitres, et chacun de ces chapitres est consacré à quelqu’un qui l’a connu. Le roman débute en Algérie, où le personnage a grandi. Il a rencontré une Française sur internet, puis a décidé de la rejoindre en France et de l’épouser. C’était un homme dur à la tâche, qui avait trouvé un emploi dans des abattoirs, et s’est vu licencier, sans préavis. Il n’y aucune tentative d’explication de ce geste dans ce texte, mais il est émouvant car on s’attache au destin d’un homme, on redonne une voix aux sans voix, mais on assiste aussi à la faillite d’un système. Dans le dernier chapitre, c’est lui qui parle, et dit l’humiliation que représente le fait de ne plus avoir de travail. Ce premier roman, écrit assez simplement, sans emphase, est un beau projet à la fois littéraire et politique, quelque chose qui prend aux tripes. J’ai terminé ma lecture, sonnée.»

Propos recueillis par Pascale Frey

Lire les choix d’autres critiques invités

 
 
partagez
partage par email

q u o i  l i r e ?
découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #94


Retour à la page d'accueil