Max Porter
Points
cadre vert
janvier 2016
144 p.  6,10 €
ebook avec DRM 10,99 €
 
 
 

l a   c  r  i  t  i  q  u  e    i  n  v  i  t  é e  

Olivia de Lamberterie (ELLE, Télématin, Le Masque et la Plume) a aimé
La douleur porte un costume de plumes de Max Porter (Seuil)

« « Le douleur porte un costume de plumes » est l’incroyable premier roman, dramatique, mais aussi comique et caustique, d’un éditeur de Granta, une maison qui a découvert beaucoup de jeunes écrivains britanniques. Ce livre est une fable moderne, inventive et poétique sur le chagrin d’un père et de ses deux petits garçons. A Londres, la famille, vit comme recouverte d’une pellicule de tristesse, depuis que la mère est morte. Leur quotidien balance entre le tragique et le domestique, entre le besoin de réconfort et la lessive qu’il faut acheter.

Un jour, alors qu’on sonne à la porte, et que le père redoute un visiteur bien intentionné – encore un livre ou un plat de lasagnes !-, il se retrouve face à un corbeau, venu chez eux pour les distraire de leur chagrin. Ce récit raconté par trois voix, celles du père, des enfants, et de l’oiseau (inspiré d’un poème de Ted Hugues), raconte comment ils vont traverser le deuil pour peu à peu retrouver le goût de la beauté, de la culture, de la vie. L’écriture, magnifique broie le cœur, éblouit, mais réconforte également en nous laissant espérer que, peut-être, la littérature et l’art peuvent sauver du désespoir. »

Propos recueuillis par Pascale Frey
Lire les choix d’autres critiques invités

 
 
partagez
partage par email

q u o i  l i r e ?
découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #94


Retour à la page d'accueil