Hugo Hamilton
Points
janvier 2007
346 p.  7,50 €
 
 
 
Hugo Hamilton
Points
avril 2008
296 p.  7,10 €
 
 
 

hirigoyen
illustration de Brigitte Lannaud Levy

Du sang breton dans les veines et de solides attaches basques confèrent à Marie Hirigoyen un goût naturel et prononcé pour le grand large et ses horizons lointains. Après avoir fait ses armes pendant sept ans aux côtés de Michel Le Bris au festival littéraire des Étonnants voyageurs de Saint Malo,  cette libraire confirmée a créé en juin 2015, une librairie généraliste à Bayonne  sur les bords de la Nive. La proximité d’un fleuve a son importance pour cette enseigne qui hisse les couleurs plus particulières d’une littérature de l’ailleurs qui, une littérature des auteurs qui par leurs récits ou leurs romans racontent le monde différemment. Pour elle, « L’esprit du large » qu’elle fait souffler sur ce lieu s’entend aussi dans l’autre sens, celui de la curiosité et de la largeur d’esprit. Marie Hirigoyen y tient beaucoup.

Quel est le roman de littérature française qui vous a particulièrement marqué ces derniers temps ?
« Je suis en vie et tu ne m’entends pas » de  Daniel Arsand (Actes Sud). Cet auteur à la langue écorchée mais superbe, nous met sur les pas du retour à Berlin d’un jeune Allemand qui a passé quatre ans dans le camp de Buchenwald parce qu’il est homosexuel. On le suit sur son chemin de survie et dans l’intimité de son un combat.

Et du côté des étrangers ?
«  Les étoiles s’éteignent à l’aube » de Richard Wagamese (Zoé). La traversée de grands espaces en Colombie Britannique, d’un jeune Indien à qui son père demande de l’emmener mourir jusqu’à la montagne pour être enterré comme un guerrier.  Un texte rude, âpre et puissant sur la nature sauvage et la nature humaine. Très beau.

Quel est le premier roman que vous nous conseilleriez de lire ?
« Vers la nuit » d’Isabelle Bunisset (Flammarion). Un texte fort et audacieux sur les derniers jours de Louis Ferdinand Céline. Célinien sans être une copie conforme. Bluffant.

Quel est le livre que vous défendez avec ferveur qui est le plus emblématique de la librairie ?
« Sang impur » et « Le marin de Dublin » (Phébus) de Hugo Hamilton. L’autobiographie romancée d’un auteur majeur. Une enfance irlandaise dans les années 60 à Dublin entre une mère allemande et un père engagé dans le combat nationaliste. Un déchirement entre deux cultures. Une œuvre puissante sur la double identité.

Et quel roman nous conseillez-vous pour les beaux jours ?
Deux textes me viennent à l’esprit : « L’amour a le goût de fraises » de Rosamund Haden (Sabine Wespieser), une histoire de femmes qui se déroule entre l’Afrique du Sud et le Rwanda en passant par la Grèce. Et « Sympa » de Alain Schifres (Le Dilettante) un regard  caustique  et acéré sur notre société contemporaine et une forme de molesse. 

Brève de librairie
Alors qu’une journaliste locale m’avait demandé quels sont mes livres incontournables, j’ai  cité entre autres ouvrages: « Ulysse » de James Joyce, tout en précisant que personne ne va jusqu’au bout. Un jeune homme est venu à la librairie pour l’acheter, pour cette même raison.

Propos recueillis par Brigitte Lannaud Levy
Découvrir d’autres librairies invitées

Librairie Hirigoyen – L’esprit du large
5 Port-de-Castrets
64100 Bayonne
05.59.42.64.41

 

 

 

 

 

 
 
partagez
partage par email

je joue !

jusqu'au 22 septembre 2019

retour à la page d'accueil