Micheline Maurel
Les Editions de Minuit
documents
novembre 2016
224 p.  13,50 €
ebook avec DRM 9,49 €
 
 
 

l  a   c  r  i  t  i  q  u  e    i  n  v  i  t  é e  

Claire Devarrieux(Libération) a aimé
Un camp très ordinaire de Micheline Maurel (Editions de Minuit)

 » Je n’avais jamais entendu parler de Micheline Maurel, ni du texte qu’elle a écrit dix ans après son retour de déportation, «Un camp très ordinaire». Résistante, elle a été envoyée en 1943 à Neubrandebourg, qui dépendait de Ravensbrück. Elle y a passé vingt mois, deux hivers. C’est en lisant la biographie de Charlotte Delbo par Ghislaine Dunant, qui vient de recevoir le Femina essai, que j’ai découvert son existence. Ça tombe bien, Minuit réédite son  témoignage, avec une postface inédite. C’est un texte d’une force remarquable, simple et précis. La plupart des 2000 femmes du camp travaillaient à l’usine. A chaque déportée, on demandait sa profession. Micheline Maurel enseignait la littérature, elle a été affectée à la soudure de ressorts. Son amie Michelle – elles sont parties et revenues ensemble – était journaliste, elle s’est retrouvée à aiguiser des outils. La faim, le froid, la gale, la dysenterie, les coups terrassent la jeune femme, qui, cependant, reste elle-même. Elle raconte le miracle de recevoir un colis et le «déchirement» de se faire voler. Elle évoque les gestes d’entraide, survit grâce aux cadeaux d’une Tchèque, et à la bienveillance d’une gardienne du «Revier». En avril 1945, le portail s’ouvre. Commence une longue marche en attendant les Russes. Ils n’ont qu’une envie, chanter, boire, et se jeter sur les Françaises. Avec son ironie tranquille, terrible, Micheline Maurel évoque le retour en France: «Les questions que  l’on me posait étaient toujours les mêmes: » – Alors, est-ce qu’on vous a violée? (C’est la question qu’on m’a posée le plus souvent. Finalement je regrettais d’avoir évité cela. J’avais manqué par ma faute une partie de l’aventure, et cela décevait le public. Heureusement que je pouvais au moins raconter le viol des autres.) »»


Lire les choix d’autres critiques invités

 
 
partagez
partage par email

q u o i  l i r e ? découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #97

Retour à la page d'accueil