Jean-Pierre Ohl
Gallimard
blanche
avril 2017
384 p.  21 €
ebook avec DRM 14,99 €
 
 
 

l  e   c  r  i  t  i  q  u  e   i  n  v  i  t  é   

François Rivère (Le Figaro)  a aimé
«Le Chemin du diable» de Jean-Pierre Ohl, (Gallimard)  

« Ce titre, « Le chemin du diable », fait référence au nom que les adversaires du progrès en Angleterre donnaient au chemin de fer. L’auteur, Jean-Pierre Ohl est français pourtant, bordelais même, et il a déjà écrit trois romans et une biographie de Dickens. Dickens qui est son idole, son modèle, sa figure tutélaire. Dickens qui fait plusieurs apparitions dans ce roman qui se déroule au 19e siècle.

Mais l’intrigue principale est la découverte d’un cadavre par les ouvriers installant ce chemin de fer. Il pourrait s’agir de celui d’une châtelaine des environs, Lady Beresford, disparue mystérieusement vingt ans plus tôt. A partir de cet instant, on passe du roman sociétal au roman gothique, et Jean-Pierre Ohl s’amuse à faire du name dropping, non seulement de gens ayant existé, mais aussi de personnages de romans.

C’est un livre très érudit, regorgeant de références à la littérature anglaise. Le fantôme de Dickens règne sur ces pages, sans qu’il s’agisse pour autant d’un pastiche. Jean-Pierre Ohl recrée une ambiance très particulière nourrie par ses nombreuses lectures, ainsi que ses connaissances historiques et littéraires. Non, on ne peut pas faire plus british et victorien que ce livre ! »

Propos recueillis par Pascale Frey
Lire les choix d’autres critiques invités

 
 
partagez
partage par email

q u o i  l i r e ?
découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #94


Retour à la page d'accueil