Veronique Tadjo
Don Quichotte
août 2017
176 p.  17 €
ebook avec DRM 11,99 €
 
 
 

l  e   c  r  i  t  i  q  u  e   i  n  v  i  t  é   

Valérie Gans (Le Figaro Madame) a aimé
« En compagnie des hommes » de Véronique Tadjo paru chez Don Quichotte

« Je dois reconnaître que je n’aurais pas ouvert ce roman si l’attachée de presse ne me l’avait pas chaudement recommandé. Cela aurait été dommage car il est, avec « Bakhita » de Véronique Olmi, l’un de mes coups de cœur de cette rentrée.

C’est un livre sur le virus Ebola, à la fois complètement actuel, réaliste et poétique. Le style de Véronique Tadjo est très particulier. « En compagnie des hommes » est écrit un peu à la manière d’un conte ou d’une chanson de geste.

C’est un roman choral qui fait parler les personnes concernées : les victimes, le chercheur congolais qui trouve la souche d’Ebola dans son pays, le médecin en combinaison d’astronaute qui soigne les malades. Mais l’auteure laisse aussi s’exprimer un baobab, cet arbre séculaire qui raconte toute l’histoire du pays, le virus Ebola lui-même qui est là pour rappeler les Terriens à l’ordre, et même la chauve-souris qui a été le vecteur du virus. C’est une confrontation entre la nature et la manière dont l’homme ne cesse de la détruire. Il y a une douceur, une force, une résilience dans ce récit qui parle de la mort mais est aussi une allégorie de la vie. C’est une mélopée que l’on écoute comme un chant africain, un véritable coup de poing. »

Propos recueillis par Pascale Frey
Lire les choix d’autres critiques invités

 
 
partagez
partage par email

q u o i  l i r e ? découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #97

Retour à la page d'accueil