Célia Houdart
POL Editeur
Fiction
17/08/2017
208 pages p.
ebook avec DRM 9,99 €
 
 
 

l  e   c  r  i  t  i  q  u  e   i  n  v  i  t  é     

Alexandre Fillon (Lire) a aimé
« Tout un monde lointain » de Célia Houdart (POL).

« Je lis Célia Houdart depuis son premier roman, « Les merveilles du monde ». Elle a ensuite remporté le prix Sagan pour « Carrare », puis il y a eu ce livre magnifique, « Gil ». Mais il me semble que celui qui paraît aujourd’hui, « Tout un monde lointain », est encore meilleur. 

Il se passe sur la Riviera, à Roquebrune-Cap-Martin. Une veuve, prénommée Gréco, est fascinée par la villa E.1027 construite dans les années vingt par Eileen Grey, (qui existe vraiment). Gréco a été décoratrice et elle voudrait acheter cette maison, car elle connaissait le précédent propriétaire, un Zurichois qui a été assassiné. Elle se rend régulièrement sur le lieux, et tombe un jour sur des squatters, un couple de danseurs. Tous trois sympathisent.

C’est un roman plein de charme et de mystère. Il y a une sorte de violence retenue dont on ne sait jamais si elle va éclater ou pas. Comme dans « Gil », Célia Houdart joue avec les réminisences, son héroïne est envahie par les rêves et le passé. Grâce à cette rencontre, elle retrouve une forme de jeunesse éclatante. C’est un livre envoûtant, magique et élégant à la fois. »

Propos recueillis par Pascale Frey

Lire les choix d’autres critiques invités

 
 
partagez
partage par email

q u o i  l i r e ?
découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #94


Retour à la page d'accueil