Richard POWERS
Cherche Midi
septembre 2018
550 p.  22 €
ebook avec DRM 13,99 €
 
 
 

l  a   c  r  i  t  i  q  u  e   i  n  v  i  t  é e   

Christine Ferniot (Télérama) a choisi
« L’Arbre Monde» de Richard Powers, traduit de l’anglais par Serge Chauvin au Cherche Midi

Depuis plus de vingt ans, l’américain Richard Powers embrasse les sciences et les arts, la littérature et les mathématiques, les technologies et l’opéra dans des romans symphoniques admirables. Cette fois, les héros de son livre ne sont pas des musiciens, photographes ou généticiens mais des arbres millénaires et des humains engagés dans une aventure commune. L’auteur construit une épopée au pied d’un séquoia, une fiction qui n’a rien d’un simple éco-roman, en unissant le plaisir de la lecture romanesque et le récit planétaire.

A travers neuf destins d’hommes et de femmes engagés, parfois malgré eux, dans une course à la survie des espèces, il ne glisse jamais vers la naïveté ou l’excès de savoir, car son écriture se métamorphose avec le propos, tantôt urgente quand il s’agit de sauver une forêt, tantôt humoristique pour décrire les gestes d’un homme seul au cœur de la nuit. Mais ce qui frappe avant tout chez Richard Powers, c’est son enthousiasme poétique à nous entrainer dans le pays de la littérature jusqu’à « brouiller la frontière entre deux molécules presque identique,  la chlorophylle et l’hémoglobine ».

Christine Ferniot
Lire les choix d’autres critiques invités

 

 

 

 
 
partagez
partage par email