DELORME©EricDessons
 
 
Alexandria Marzano-Lesnevich
traduit de l'anglais par Héloïse Esquié
Sonatine
janvier 2019
480 p.  22 €
ebook avec DRM 14,99 €
 
 
 

l  a   c  r  i  t  i  q  u  e   i  n  v  i  t  é e    

 Marie-Laure Delorme (le JDD) a choisi
« L’Empreinte » d’Alexandria Marzano-Lesnevich pubié chez Sonatine (Prix du livre étranger JDD-France Inter)

« Ce livre raconte une double enquête, sur un meurtrier et sur le propre passé de l’auteure. En juin 2003, Alexandria Marzano-Lesnevich est étudiante en droit à Harvard lorsqu’elle visionne la cassette des aveux d’un homme emprisonné pour le meurtre d’un petit garçon. Alors qu’elle s’est toujours opposée farouchement à la peine de mort, elle réalise qu’elle désire l’exécution de cet homme. Elle est surprise de cette pulsion de violence, qui va à l’encontre de ses idéaux. Elle décide donc de se lancer dans cette double enquête, qui lui permet de comprendre qu’elle voit dans ce meurtrier le fantôme de son grand-père maternel, pédophile, et dont elle a été la victime. C’est un livre sur la loi – on applique la loi avec ce que l’on est – mais aussi sur la recherche de la vérité, sur le silence, sur l’empathie. L’un des fils conducteurs est la manière dont on décide de raconter une histoire. Ce récit, dans lequel tout est à la fois invraisemblable et vrai, vous déroute et vous happe en même temps. Nous suivons sa trajectoire, sans véritable ordre chronologique, mais avec la douleur qui va et qui vient. Alexandria vit une résilience par l’écriture, grâce à laquelle elle se réapproprie son histoire. Ce livre est la preuve qu’elle a fait quelque chose de cette double tragédie, et qu’elle ne s’est pas laissé engloutir. »

Propos recueillis par Pascale Frey
Lire les choix d’autres critiques invités

 
 
partagez
partage par email