Delphine de Vigan
Lattès
mars 2019
172 p.  17 €
 
 
 

l a   c  r  i  t  i  q  u  e   i  n  v  i  t  é e 

Marie Chaudey (La Vie) a choisi
« Les Gratitudes » de Delphine de Vigan paru chez Lattès

« Je suis toujours impressionnée par la manière dont un écrivain s’empare de choses triviales, pour arriver les tranformer en vraie littérature. C’est le cas de Delphine de Vigan avec « Les gratitudes », dontnl’un des personnages principaux est une vieille dame dans un EPHAD, un sujet pas particulièrement glamour.

Ce livre est construit autour de plusieurs voix. Il y a une jeune femme, Marie, un orthophoniste, Jérôme, tous deux entourant Michka qui, peu à peu, perd ses mots. Ce qui donne des dialogues très beaux, littéraires, poétiques. De plus en plus poétiques d’ailleurs au fil de l’histoire.

Après la loyauté, thème de son ouvrage précédent, Delphine de Vigan parle de ce beau sentiment qu’est la gratitude, sans mièvrerie. La gratitude qui est aussi une histoire de transmission. Car si la jeune femme remercie Michka de l’avoir accueillie durant son enfance, lorsque sa mère dépressive était défaillante, Michka de son côté voudrait remercier les gens qui l’ont accueillie et sauvée pendant la guerre. Marie et Jérôme vont l’accompagner dans cette dernière démarche.

Aujourd’hui, on ne dit plus tellement merci, et elle nous ramène à ce lien fondamental entre les êtres. Ce récit est construit comme un vrai scénario, à la fois accessible et profond, qui nous travaille longtemps après l’avoir refermé. »

Propos recueillis par Pascale Frey
Lire les choix d’autres critiques invités

 
 
partagez
partage par email

q u o i  l i r e ? découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #97

Retour à la page d'accueil