Débridée
CAO SIYU

LE MONDE VU PAR MES YEUX CHINOIS
Équateurs
bandes-dessinee
mai 2019
160 p.  15 €
 
 
 

je joue !

jusqu'au 22 septembre 2019

retour à la page d'accueil

 Les internautes l'ont lu

« Les chinois expriment leur désaccord par le silence ou le doute. »

Siyu Cao est chinoise, elle a quitté son pays à vingt ans pour poursuivre ses études aux États-Unis puis en Angleterre, avant de s’installer en France. Dans ce petit livre (pour ce qui concerne le format) elle expose sa vision des différences entre ces pays. Elle a choisi l’angle le plus épuré possible, sans rechercher de quelconques effets. Ainsi, on ne voit dans cette suite de vignettes ni raillerie ni comparaison de valeurs. Au contraire, on a l’impression d’une conversation, comme si on la rencontrait dans une soirée et qu’on mettait au jour des comportements culturels parfois aux opposés. Par exemple, l’importance de la nourriture dans les expressions chinoises. Pour exprimer la jalousie ils disent « manger du vinaigre », ou « perdre son bol de riz » en lieu et place de notre propre expression « perdre son gagne-pain » (intéressant le fait qu’elle l’emploie dans la perte, et non le gain…). Pour une chose aussi essentielle et basique que l’eau, aussi, tiens : en France, on propose plate ou gazeuse; aux USA, c’est un grand verre d’eau plein de glaçons qui est systématiquement posé sur la table; alors qu’en Chine, on ne boit que de l’eau chaude. Un verre d’eau chaude, nature, sur la table. Les illustrations qu’elle propose en page de droite pour chaque item sont elles aussi simples, mais parlantes. On apprend plein de choses (comme le WeChat), et on constate aussi une vraie tendance à l’uniformisation, comme si les particularités culturelles s’aplatissaient de plus en plus. Vraiment intéressant !

partagez cette critique
partage par email