Joe l'aventure intérieure
Grant Morrison

Préface et traduction de Martin Winckler
Urban Comics
Vertigo deluxe
octobre 2012
224 p.  19 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

Une inventivité sans limite

Pour les fêtes, une très jolie idée de cadeau, un petit bijou qui vient d’Amérique, un comics: Joe l’Aventure intérieure.  Je sais il est paru l’an dernier, mais ce n’est pas grave !

Joe est un jeune adolescent diabétique qui vit avec sa mère veuve. Ils vont être contraints de déménager. En rentrant d’ une visite avec sa classe, Il est agressé par des camarades imbéciles et violents qui lui prennent ses sucreries. Contrarié, sous la menace constante d’une crise, il rentre chez lui, monte dans sa chambre et se retrouve seul avec son rat Jack. L’orage éclate en même temps qu’ une crise hypoglycémique . Joe doit d’urgence redescendre chercher un soda à la cuisine pour y mettre fin. Mais le voilà plongé dans un monde d’héroic fantasy…..

Martin Winckler, traducteur de l’Aventure intérieure, mais aussi médecin et romancier, insiste dans sa préface sur la virtuosité et la tendresse avec laquelle Grant Morrisson et Sean Murphy nous parlent de l’enfance et de ses rêves. Le scénariste (Superman, Batman) laisse aller son imagination et on est projeté dans un univers fantastique, extraordinaire. Une inventivité sans limite rend quelquefois la compréhension un peu difficile. Mais qu’importe, le dessin est magnifique, clair et excitant. Sean Murphy présente des décors incroyables, hallucinants, effrayants quelquefois! On ne se lasse pas de revenir en arrière ou de relire tellement les détails sont nombreux. Les couleurs de Dave Stewart sont très réussies, contrastées, vives ou ternes quand il est dans le réel. Réservez une belle place dans votre bibliothèque – rayon comics – pour ce très attachant « Joe the Barbarian ».

 

partagez cette critique
partage par email

je joue !

jusqu'au 22 septembre 2019

retour à la page d'accueil