Les sales gosses
Charlye Ménétrier McGrath

Lizzie
juillet 2019
 16,90 €
 
 
 

je joue !

jusqu'au 22 septembre 2019

retour à la page d'accueil

 Les internautes l'ont lu

» Les sales gosses « ne sont pas toujours ceux que l’on croit !

Jeanne va dans quelques mois fêter ses 82 ans. Mais Jeanne ne va pas bien : elle bout de colère contre ses 5 enfants qui ont décidé de la placer en maison de retraite, jugeant 6 ans après la mort de leur père qu’elle ne peut plus vivre seule dans son grand appartement de La Croix-Rousse.

Certes, l’établissement n’a rien d’un EHPAD, elle dispose d’un petit appartement avec kitchenette et peut être indépendante. Sauf qu’elle s’ennuie au milieu de tous ces petits vieux. Elle a alors l’idée de se venger de ses enfants en leur faisant croire qu’elle a soudainement perdu la tête et adopte un comportement loufoque en public.

Si Jeanne réussit à berner pour un temps ses enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants, elle est démasquée par le groupe de joyeux drilles de la maison de retraite. Une grande amitié va alors unir Jeanne à Léon, Lucienne, Loulou, Jo et Paddy….voire un peu plus pour ce dernier !

Sous un air de comédie, Charlye Ménétrier McGrath nous rend ses personnages fort sympathiques. On se prend au jeu de ces adolescents à rebours : » En ce moment, j’imagine souvent qu’avec la bande nous remontons le fil de la vie à contresens. C’est vrai, non ? Notre amitié nous rajeunit follement. Et si ces semaines de légèreté, de rigolade et d’insouciance avec la bande n’étaient que l’adolescence de notre descente aux enfers ? Si l’on remonte encore le fil, alors on redevient des bébés, des êtres dépendants qui bavent et se pissent dessus. Des vieux, quoi ! Des vrais ! »

D’un abord léger, ce roman soulève toutefois, même si cela reste de façon superficielle, l’approche de la vieillesse, de la façon dont la personne âgée la vit et comment son entourage la perçoit. Est-on condamné à attendre la mort ou bien profiter de chaque instant que la vie nous accorde encore ?

Doit-on partir avec ses regrets ou bien les exprimer à haute voix et faire face à ce qui nous avait peut-être empêché de réaliser un rêve ?

J’ai beaucoup aimé le côté positif de ce roman qui se lit très vite car on est emporté par le tourbillon de vie et de joie généré par ses personnages.

partagez cette critique
partage par email