Hôtel particulier
Guillaume Sorel

Casterman
juin 2013
104 p.  17 €
ebook avec DRM 3,99 €
ebook avec DRM 11,99 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

Conversation avec un fantôme

Une BD qui commence par le suicide d’une très belle jeune femme dans sa baignoire ? Pas très folichon me direz-vous ! Pourtant, le lavis parfaitement maîtrisé de Guillaume Sorel et les textes des auteurs cités dans l’album (ndlr : Arthur Rimbaud, Lewis Caroll, Alexandre Pouchkine, Charles Baudelaire et Ono No Komachi) font que le lecteur persévère et suit, avec délectation, le dialogue qui se met en place entre le fantôme (ou l’âme) de la morte et un chat, seul être vivant capable de la voir. Avec eux, il pénètre dans l’immeuble de la disparue et découvre ses locataires : Mathilde, une petite fille volatilisée de manière inexplicable, que ses parents recherchent désespérément ; un couple illégitime qui vit une passion charnelle sous l’œil un brin pervers du mari trompé ; un passionné de littérature qui s’empiffre de victuailles et organise des fêtes avec des personnages tout droit sortis d’ouvrages de sa bibliothèque ; un jeune peintre miséreux pour lequel la défunte éprouve une attirance certaine ; une vieille sorcière qui pue, déteste tout le monde et prépare, dès le matin, un pot-au-feu qui sent le moisi et la vinasse… Un monde, vous l’aurez compris, où l’imaginaire de chacun joue un rôle prépondérant. Un monde fantastique, particulier, érotique et intemporel, à déguster lentement, histoire de profiter de sa saveur jusqu’à la fin.

 

partagez cette critique
partage par email

q u o i  l i r e ? découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #97


Retour à la page d'accueil