Les Quatre de Baker Street, tome 4 : Les orphelins de Londres
Jean-Blaise Djian

Vents d'Ouest
septembre 2012
56 p.  13,90 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

Sherlock Holmes est mort !

Londres, 1891…
Sherlock Holmes est mort! C’est du moins ce qu ‘annoncent les journaux…Lors d’une ultime confrontation avec le diabolique Moriarty, le célèbre détective a été précipité dans les chutes de Reichenbach. Sous le choc de cette tragique nouvelle, Billy, Black Tom et Charlie ( sans oublier le chat Watson), les Quatre de Baker Street, vont suivre chacun leur chemin et se retrouver très vite dans de terribles ennuis. Privés de leur mentor, ils vont devoir braver seuls les pièges et les dangers des bas-fonds londoniens…Et pour couronner le tout, un de leurs ennemis les plus redoutables est sur leur piste, bien décidé à s’offrir la peau des Quatre.

Dans les trois premiers albums, L’Affaire du rideau bleu, le dossier Raboukine et le Rossignol de Stepney, chaque histoire mettait en avant l’un des trois membres de la bande. Ce nouvel épisode commence par une nouvelle dramatique : la mort de leur mentor Sherlock Holmes. Elle va séparer les quatre héros qui vont affronter seuls les situations extrêmes des bas-fonds. On replonge avec bonheur dans ce Londres pourtant si inquiétant de l’ère victorienne toujours très bien décrite. Les scénaristes nous font passer d’une situation à l’autre sur un rythme haletant qui entretient le suspense. Le dessin est magnifique. David Etien joue avec les gros plans et la couleur pour accentuer la dramaturgie des situations et les sentiments des personnages. Les plans plus larges sont toujours aussi soucieux du détail. L’album se lit avec grand plaisir, les personnages sont attachants. On n’oublie pas les « Watson »! Le chat existe dans deux jolies pages et le docteur est bienveillant… On y retrouve l’univers de Conan Doyle. Alors, pour ceux qui connaissent ce tome 4 est vraiment dans la continuité des réussites précédentes, pour les autres il est temps de découvrir cette série, surtout que se profilent déjà les tomes 5 et 6.

partagez cette critique
partage par email

q u o i  l i r e ? découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #97

Retour à la page d'accueil