Chanel, l'énigme
Isabelle Fiemeyer

Flammarion
styles et design
septembre 2016
190 p.  39,90 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

Entre légende et mystère: Chanel

Isabelle Fiemeyer le précise dans sa préface : près d’une centaine de livres ont été écrits sur Coco Chanel depuis sa mort, en 1971. Alors pourquoi rajouter une pierre à l’édifice ? Cela d’autant plus qu’Isabelle est déjà l’auteur de deux ouvrages, « Chanel intime » et « Coco Chanel, un parfum de mystère ». Probablement, parce que malgré les tonnes de papier qui lui sont consacrées, la destinée de cette femme qui a traversé le 20e siècle et révolutionné la couture reste un mystère. De son vivant, elle n’a cessé de réinventer sa vie, de l’enjoliver, de redorer son enfance, transformant l’orphelinat en château, le père démissionnaire en papa gâteau. Mais très vite, à force de volonté et de talent, elle va bâtir sa légende et devenir en quelques années un personnage incontournable de milieu artistique français et international (même Hollywood la réclame). Ses amis s’appellent Cocteau, Reverdy, Diaghilev, Stravinsky. Ils sont talentueux, souvent pauvres, et Chanel joue les mécènes. Au fil des pages, Isabelle Fiemeyer peaufine l’histoire en s’appuyant sur de nombreux témoignages de personnes ayant un lien, de près ou de loin, avec Chanel. Mais surtout, elle revient sur son rôle pendant l’Occupation, avec des archives inédites qui tendraient à la disculper de toutes les accusations lancées contre elle (notamment celle d’avoir été une espionne nazie). Elle mettra du temps après la guerre à redorer son blason : quatorze ans avant de pouvoir réouvrir sa maison, en 1953. Il y a beaucoup de choses que l’on savait déjà dans cette biographie illustrée, et d’autres qui résolvent un pan l’énigme. Quoi qu’il en soit, c’est toujours un plaisir de se plonger dans cette destinée tout à fait extraordinaire, qui représente à elle seule la quintessence de la couture. 

partagez cette critique
partage par email

q u o i  l i r e ?
découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #94


Retour à la page d'accueil