De l'autre côté du ciel
Evelyne Brisou-Pellen

Gallimard jeunesse
fol junior
janvier 2016
208 p.  6,60 €
ebook avec DRM 6,49 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

à la découverte du monde

Guidés par la Parole sacrée -« Dix jours tu marcheras »-, Moï, le futur chef du clan, et Reuben, un sorcier, quittent leur territoire et leur « peuple du Centre du monde ». Jamais auparavant ils ne s’étaient aventurés loin de leur tribu, jamais encore ils n’avaient quitté leurs proches et leurs familles… Heureusement Nephtaïm, le grand-père de Moï, veille sur eux par la pensée. Leur mission, simple en apparence, n’est pas sans risques : ils ont le devoir de rapporter du « bout de la terre » le coquillage sacré, la Cyprée, qui permettra à Moï de devenir le nouveau chef de clan. Les deux jeunes gens forment un fragile duo : Moï ne désire pas réellement devenir chef, il doute de tout et même de la parole du Dieu. Mais il ne se décourage pas et demeure imperturbable. Sa capacité d’adaptation laisse son compagnon sinon admiratif, du moins inquiet, puisque la peur et l’angoisse l’étreignent à chaque pas. Ensemble, ils vont faire des rencontres : d’autres hommes (un étranger, un géant…) changeront leur vision du monde. Commence alors pour eux une aventure passionnante : il leur faudra rassembler tout leur courage pour affronter les dangers mais aussi, et surtout, se laisser détourner de leurs croyances ancestrales et figées. Ils vont ainsi découvrir un univers totalement inconnu, dont la Parole Sacrée n’a jamais parlé… Dans ce roman d’apprentissage, Evelyne Brisou-Pellen nous fait découvrir un pan de l’histoire dont la parfaite connaissance nous échappe : la Préhistoire. En marchant dans les pas des deux héros qui appréhendent le monde non par la lecture, mais par l’oral et le dialogue, le jeune lecteur prend conscience de la difficulté de bouleverser ses propres pensées. En effet, en chemin, leur conception de la vie change et évolue : ils se rendent compte que les autres peuples pensent différemment, et ont des rites dissemblables, tels que l’enterrement de leurs morts, le rôle des hommes et des femmes… Progressivement, le nouveau monde s’impose à eux. « Pourquoi le dieu avait-il choisi que l’homme donne la mort ? », se demande le personnage. En faisant l’effort de lire entre les lignes, le lecteur aguerri saura même comprendre et analyser les allusions à notre société contemporaine. Ce récit sur la tolérance, la religion, les croyances et l’amitié, s’étudie même en classe, faisant naître une série de questions et d’incertitudes concernant notre propre existence et notre rôle à jouer dans celle-ci. 

partagez cette critique
partage par email