La tête sous l'eau
Olivier Adam

Pocket
aout 2018
220 p.  6,70 €
 
 
 
 Les internautes l'ont lu

« Toutes les familles se ressemblent, composées d’inconnus regroupés sous le même toit. »

C’était juste avant la partie de badminton, pas la même histoire mais pas loin quand même, une famille qui se ressemble beaucoup, composée elle aussi d’inconnus regroupés sous le même toit (malheureuse à sa façon, comme disait Léon). Donc, le père journaliste « en région » (vous sentez toute la charge de mépris intrinsèque à la fois dans ce choix de mots et ces guillemets ? ), la mère prof, la fille grande ado pas contente du tout de quitter Paris pour retourner vivre vers Saint-Malo (cette famille-ci a les moyens de ne pas s’exiler en lisière…), le fils ado un peu plus jeune content partout pourvu qu’il soit avec sa famille qui s’éclate avec le surf. Tout pareil, donc, mais raconté du point de vue du fils, à destination des jeunes adultes/grands ados (collection R donc), avec les mêmes thématiques (bon suspens, j’ai douté d’un suspect) mais un chouïa moins plaintif tout de même. L’exercice est réussi et le roman se dévore, comme à peu près tous ceux écrits par Olivier Adam d’ailleurs, sans renouveler quoi que ce soit mais ce n’est pas ce qu’on en attend, donc tout va bien.

partagez cette critique
partage par email