Le collège des éplucheurs de citrouille
Laure Deslandes

Ecole des loisirs
medium poche
février 2019
293 p.  7,80 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

Trouver sa place. Enfin

Au collège des Museaux, il n’y a pas de réseau, les élèves sont nourris au quinoa, grimpent aux arbres pendant le cours de sport, épluchent des courges pendant leurs heures de colle et apprennent l’estonien au lieu de l’anglais.
Quand Elliott arrive dans l’établissement afin d’y faire sa rentrée en 5ème, il espère pouvoir enfin échapper à sa vie sordide. Malheureusement, on apporte toujours ses problèmes avec soi, où que l’on aille… Elliott semble se laisser dépérir, empêtré dans ses soucis familiaux, jusqu’au jour où il rencontre Péline, une fille à la chevelure rousse extravagante qui n’a pas froid aux yeux, prête à tout pour aider ce jeune garçon qui l’intrigue. Elle l’entraîne alors dans son univers décalé, fait de vieilles fringues usées, d’objets de récupération et de plantes improbables…
Entre roman à tendance écolo, histoire d’ados en perdition et récit policier teinté d’humour,  » Le collège des éplucheurs de légumes  » emmène le lecteur dans une histoire un peu folle quoique pleine de sens, peuplée de personnages attachants qui, tous, cherchent une place et un peu de tendresse.

Magali Mathieu

partagez cette critique
partage par email

q u o i  l i r e ?
découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #94


Retour à la page d'accueil