Il faudra
Thierry Lenain, Olivier Tallec

Gallimard Jeunesse
avril 2016
32 p.  4,90 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

Tout est possible

C’est l’histoire d’un enfant. Assis sur son île, il regarde paisiblement ce qui se passe sur terre. Il y voit essentiellement les événements dramatiques : les guerres, les famines, la misère… A chaque fois, il pense qu’ « il faudra » faire quelque chose. Remédier, améliorer, tout changer. Il voit aussi les forêts et l’océan, et se dit qu’il faudra les laver ou le protéger. Toutes ses visions pessimistes, sur les pages de gauche, sont contrebalancées par des visions optimistes, l’imagination et le rêve de l’enfant, sur les pages de droite. Le héros n’a pas de nom, il est esquissé au crayon, presque sans couleur, si ce n’est son pantalon crayonné au rouge, comme ses joues rebondies. Sur l’île de l’enfant, les couleurs sont éblouissantes : des fleurs plus grandes que lui, vertes, blanches, jaunes et roses. Sur chaque double page, la réalité est colorée, tandis que ce qu’il imagine reste blanc, comme vierge et immaculé.

Indéniablement, ce magnifique album, aux accents poétiques et philosophiques nous bouleverse. Il dit les drames et les larmes, mais donne surtout de l’espoir aux générations futures. Il nous enseigne que tout est possible, qu’un monde meilleur est à portée de main. Il donne même la possibilité au jeune lecteur de continuer le récit : face à la noirceur du monde, le petit garçon ne reste pas les bras ballants, bien au contraire. La réflexion laisse place à l’action, certes utopique, mais pleine d’espoir. La fin du livre, que l’on ne dévoilera pas, émeut terriblement. En très peu de mots, Thierry Lenain évoque des sujets presque tabous, qui lui tiennent à cœur et que l’on retrouve dans tous ses ouvrages. En effet, quand il s’agit de guerre, de violence, d’attentat, de nombreux parents éprouvent des difficultés à répondre à ces questions touchantes mais embarrassantes, voire pénibles. C’est ainsi que la littérature et les images peuvent aider, puisque l’enfant s’identifie parfaitement au petit garçon, intrépide et courageux. Sur une note d’optimisme, les auteurs touchent à l’essentiel, à l’idéal : l’amour et la paix.

Le site web de Thierry Lenain est ICI

partagez cette critique
partage par email

je joue !

jusqu'au 22 septembre 2019

retour à la page d'accueil