La princesse aux mille et une perles
Ghislaine Roman, Bertrand Dubois

De la Martinière jeunesse
albums
octobre 2017
40 p.  16 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

La curiosité est un joli défaut

On grandit quelquefois en lisant les contes, mythes et autres légendes, façonnés par les siècles, surtout lorsqu’ils sont riches d’enseignement. Derrière un récit extraordinaire, « La Princesse aux mille et une perles » fait office de conte initiatique, puisque l’album raconte la vie d’une princesse humble, sensible et intelligente, qui ne peut devenir reine que lorsqu’elle aura accompli « le rite des perles ». Orpheline de naissance, Khouniley s’applique à la tâche : chaque fois qu’elle montre de la curiosité, qu’elle fait preuve d’esprit, une perle s’ajoute à son collier. Accompagnée de son fidèle ami d’enfance, Kamar, la jeune fille s’attelle à poser des questions pour compléter son apprentissage. Tisserands, jardiniers, architectes : tous les habitants du royaume expliquent avec plaisir à la princesse le contenu de leurs métiers, comblant peu à peu son éducation. Mais de sombres pensées envahissent le régent, son oncle, qui doit lui laisser le trône : habitué au pouvoir, il ne veut plus s’en séparer, et va tout faire pour déjouer le plan initial… Quitte à mettre à l’épreuve sa nièce, espérant en secret un destin funeste.

Une princesse généreuse, un amoureux serviable, un méchant terrible : Ghislaine Roman emprunte au conte merveilleux traditionnel, mais, à sa façon, le remodèle en offrant à ses propres personnages de la profondeur et de l’intensité. Déterminée, soucieuse de l’environnement et des animaux, attentive à son royaume et à ses habitants, Khouniley se dévoue corps et âme. Et c’est grâce à la personnalité parfaite mais étonnamment réaliste de l’héroïne -qui est bien plus qu’une simple princesse de conte-, que le jeune lecteur peut s’y attacher pleinement. En grand format, l’album invite à la contemplation : de couleurs vives, suivant la technique du collage, les larges illustrations de Bertrand Dubois apportent au texte poésie et puissance. Un récit idéal pour la très familière et très demandée « histoire du soir ».

 

partagez cette critique
partage par email

j e u - c o n c o u r s


je joue !