Le livre sans images
Benjamin-Joseph Novak

traduit de l'anglais par Geneviève Brisac
ECOLE DES LOISIRS
mouche poche
novembre 2015
56 p.  12,50 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

Pas besoin de vous faire un dessin

Il n’y a pas plus ennuyeux qu’un livre dépourvu d’illustrations. Pire : cela ressemble à un livre d’adulte… Mais ça, c’était avant de lire « Le livre sans images ». Avant d’être séduit par les mots, d’être happé par leur puissance évocatrice, et de découvrir la magie de l’écriture. Et puisque le livre n’offre aucune indication de lecture, on donnera aux enfants une seule condition, un seul indice : faire lire ce livre par un adulte, à haute et intelligible voix. « Tous les mots écrits dans le livre doivent être dits à haute voix par la personne qui fait la lecture », nous dit d’emblée l’auteur. Dès lors, le lecteur se sent pris au piège, et prend conscience qu’il ne peut plus faire marche arrière… Et sous peine de révéler la raison pour laquelle ce livre nous amuse autant, nous ne raconterons pas son histoire… si toutefois il en existe une, bien entendu.

Difficile, donc, d’écrire un article sur un livre dont-on-ne-doit-rien-dévoiler. On peut éventuellement évoquer les conséquences de la lecture, qui pourrait d’ailleurs se résumer à un mot : le rire, ou encore, à deux mots : le fou rire, qui peuvent inévitablement atteindre l’enfant, mais également, et c’est là toute la subtilité et l’art du conteur, l’adulte lui-même. En effet, avant d’écrire ce livre, l’auteur B.J. Novak, comédien au quotidien, a d’abord imaginé le contexte dans lequel il pouvait être lu. Sa lecture publique par l’auteur en classe de maternelle a d’ailleurs suscité des cris de joie de la part des enfants présents *.

Dans cet ouvrage aux accents humoristiques, l’enfant découvre que la lecture peut devenir une drôle d’aventure. Et c’est bien là que l’on touche à l’essentiel : investis d’une mission –ne rien dire aux adultes sur ce livre-, ils se sentent ainsi valorisés, et prennent conscience du pouvoir des mots, et de l’immense plaisir qu’ils nous procurent. Mais les parents y trouvent aussi leur compte, s’il leur reste toutefois un soupçon d’imagination : en mimant ce qui est dit, en jouant le jeu jusqu’au bout, ils se réjouissent tout autant. Dans cet ouvrage étonnant, dont les lecteurs gardent, avec une grande satisfaction, jalousement le secret, les mots se répondent malicieusement. On ne vous dira rien de plus. On est sûr que d’une chose : vous rirez, comme tous les autres avant vous.

* La vidéo peut-être visionnée sur youtube :

https://www.youtube.com/embed/qCq73Es9myc

 

 

partagez cette critique
partage par email

q u o i  l i r e ? découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #97


Retour à la page d'accueil