Lou P'tit Loup protège sa forêt
Antoon Krings

Giboulées

28 p.  6,20 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

Apprenti écologiste

Un changement climatique certain, des ressources qui s’amenuisent… le monde imparfait dans lequel nous vivons peut parfois être anxiogène. Il est donc difficile d’éduquer, dès le plus jeune âge, un enfant aux valeurs et aux gestes écologiques. Pourtant, il est à lui seul le symbole des « générations futures » dont on nous parle tant. Mieux que des conseils ou des reproches, l’album de jeunesse permet à l’enfant de prendre conscience de l’importance de la forêt et de ses trésors à protéger. Avec sa délicatesse coutumière, et ses tendres illustrations, Antoon Krings place son héros, un petit loup, au cœur de la lutte écologique. En effet, il raconte au jeune lecteur une journée particulière de Lou : les louveteaux ont décidé de faire la « chasse aux déchets ». Armés de sacs plastiques, ils ramassent les détritus présents dans la forêt. Et c’est accompagné, comme toujours, de son amie Marie-Lou, que Lou s’aventure en terrain inconnu… Beaucoup de travail les attend, et pas des plus réjouissants. Mais surmontant leur première appréhension, et leur dégoût, les deux amis prennent leur mission très au sérieux. Parvenus à la décharge, ils font des découvertes étonnantes : un vélo tout rouillé pour Lou, une vieille poupée pour Marie-Lou. Il va falloir réparer, recoudre et rafistoler mais qu’importe… ils ont trouvé de véritables trésors.

« Protéger » la forêt : le choix du verbe peut sembler anodin ; il est au contraire essentiel. La protection force l’attention, la prudence, l’admiration. En mettant son tout jeune héros en action, l’auteur pousse le lecteur à s’émerveiller de ses trouvailles, et à faire comme lui. Et quoi de plus naturel, finalement, qu’un loup qui connaît la forêt comme sa poche, s’occupe de son lieu d’habitation ? Ce sixième volume de la série « Lou P’tit Loup » est particulièrement réussi : l’enfant qui suit le petit loup depuis les prémices, habitué à la lecture à gauche (souvent, des dialogues) et des illustrations à droite, évolue dans un contexte rassurant. Eco-citoyen en herbe, il s’éduque progressivement au tri des déchets, et apprend surtout qu’en plus de ramasser les détritus, on peut les récupérer, les réutiliser, pour éviter de les jeter.

partagez cette critique
partage par email

q u o i  l i r e ? découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #97


Retour à la page d'accueil