Merci maman
Elisabeth Brami

Seuil Jeunesse

96 p.  12,50 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

Bonne fête Maman !

Dimanche, c’est la fête des mères. Et que celui qui n’a jamais offert le fameux « collier de nouilles » lève la main… Chaque année, depuis l’enfance, c’est le même casse-tête : trouver un cadeau, original et bien pensé, pour celle qui nous a mis au monde. Mais si en 2015, on lui disait tout simplement « Merci ? ». Ainsi, à l’approche du jour fatidique, Elisabeth Brami propose, dans un livre cartonné et coloré, tout un concentré d’amour.

Et c’est en une cinquantaine de phrases, poétiques, drôles, touchantes, parfois même ironiques et un peu cyniques, que l’auteure de littérature jeunesse, se glissant dans la peau d’un enfant, remercie sa « maman ». Et ça sent terriblement le vécu : « Merci maman de mijoter des petits plats, même si tu n’en raffoles pas, que tu n’as pas faim ou que tu es raplapla ». Page après page, à travers les illustrations modernes et désopilantes d’Adèle Garceau, les lecteurs se reconnaîtront dans ces saynètes tirées de la vie quotidienne -à l’heure du repas, du bain, des devoirs…- écrites en manuscrit, d’une écriture enfantine.

Une nouvelle fois, Elisabeth Brami entraîne son jeune lecteur à réfléchir sur les relations avec ses parents, sur les rapports parfois compliqués entre deux générations. Elle permet la prise de distance, et c’est avec du recul que l’enfant considère sa propre existence. Avec un humour piquant, dans un style incisif et jamais naïf, elle met à nu la réalité, désamorce les conflits, pour réussir à dire un simple « merci »… qui vaut bien tous les colliers de nouilles du monde.

partagez cette critique
partage par email

q u o i  l i r e ? découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #97


Retour à la page d'accueil