Toi et moi
Elisenda Roca

De la Martinière jeunesse
albums
janvier 2017
48 p.  12,90 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

Dur dur d’être un enfant

Difficile de trouver sa place lorsqu’on est encore un enfant et qu’un petit frère ou une petite sœur vient au monde. Embarrassant également pour les parents, qui parfois ne savent pas comment gérer la jalousie de l’aîné. Comme dans une lettre, le jeune narrateur de cet album s’adresse au bébé qui va naître, évoquant ses doutes, ses appréhensions, ses chagrins, mais aussi et surtout, son immense joie lors de la naissance. Pas à pas, il découvre que derrière ce bouleversement se cachent des éclats de rire en famille, des jeux, des secrets… rien que du bonheur et de l’amour.

En se plaçant derrière le « toi », en se mettant délibérément en retrait, le « moi » rend hommage à l’enfant qui va naître. Les illustrations au crayon se mêlent à des objets de la vie quotidienne, ce qui donne une impression de collage très adaptée à l’âge du lecteur. Mais c’est surtout l’écriture très poétique d’Elisenda Roca qui fait de cet album un véritable conte : le narrateur s’adresse à son petit frère ou sœur avec des rimes et, lorsqu’il parle, ses mots bien choisis se font toujours écho. Le narrateur ne se contente pas d’évoquer la grossesse de sa maman : c’est après l’accouchement qu’il découvre l’autre, qu’il l’observe, le surprend, et prend conscience qu’il l’aime terriblement.

partagez cette critique
partage par email

q u o i  l i r e ?
découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #94


Retour à la page d'accueil