La bulle
Timothée de Fombelle

Gallimard Jeunesse
album jeunesse
octobre 2015
44 p.  14,50 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

Un conte magnifique

« Fou d’albums depuis toujours », Timothée de Fombelle s’est lancé dans l’aventure, pour le plus grand bonheur de ses jeunes lecteurs. Mais « La Bulle » n’est pas un projet solitaire : ce conte magnifique est né d’une rencontre entre l’auteur et l’illustratrice, Eloïse Scherrer, et leur collaboration a donné naissance à un univers incroyable, magique et intriguant. Surtout, l’illustratrice s’est appropriée les mots de l’écrivain : peu de texte, pour un foisonnement de dessins et de couleurs. C’est l’histoire de Misha, une petite fille qui, depuis sa naissance, promène une drôle de bulle noire et inquiétante au-dessus d’elle, comme un ballon. Un jour, l’héroïne pénètre dans cette bulle, un monde intérieur, imaginaire, qui se révèle fascinant. Métaphoriquement, Misha affronte ses peurs les plus intimes, ce trou noir dont elle est affublée depuis bien trop longtemps. Elle fait finalement le choix de l’existence, elle qui a tant à vivre…
Cet ouvrage fait partie de la sélection jeunesse Rêve, amour et féérie

partagez cette critique
partage par email

je joue !

jusqu'au 31 mai 2019

retour à la page d'accueil

 Les internautes l'ont lu
coup de coeur

La Bulle de Timothée de Fombelle et Eloïse Scherrer Gallimard Jeunesse.

Attention cet album est notre gros coup de cœur! Aussi bien sur le fond que sur la forme d’ailleurs (comme pour l’album, « La grande fabrique de mots »). Depuis qu’elle est toute petite, une grosse bulle noire suit Misha partout où elle va. Même dans les moments de joie, elle est encore et toujours présente. Personne ne le sait, ne le voit et Misha est bien trop jeune pour expliquer la présence de cette sombre bulle. Et puis une nuit, Misha entre dans cette bulle et part, munit de son armure et accompagnée de son cheval, à la rencontre de ses peurs. En arrivant au bout du monde, les angoisses de Misha se matérialisent en un immense monstre, désarçonnant la petite fille qui se retrouve seule pour l’affronter… Une histoire profonde, qui raconte aussi bien les peurs, les angoisses des enfants, que des causes plus sérieuses comme la dépression infantile. Le tout illustré brillamment par Eloïse Scherrer par des tons tendres comme du pastel, des dessins qui rappellent l’univers de Max et les maximonstres, un véritable voyage dans l’imaginaire de l’enfant et le monde du rêve. Bref, un texte et des illustrations qui feront aussi bien voyager les petits que les grands. Un album qui permet d’aborder ce thème de peur, parfois si profondément ancrée chez les petits sans que ces derniers arrivent à l’exprimer ni à en déterminer la cause. Une belle manière de leur montrer que l’important est d’affronter leurs peurs pour que ces dernières ne les écrasent pas et ne les empêchent pas d’aller vers les autres et de s’ouvrir au monde. Un beau remède pour les angoisses d’enfants et…. les angoisses d’adultes aussi! Merveilleux Album à partir de 7 ans

partagez cette critique
partage par email