Même plus peur
Fleur Oury

seuil jeunesse
album jeunesse
juin 2016
 12,90 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

Être ce que l’on est

 (dès 3 ans)

Certains albums pour enfants sont si richement illustrés, que le lecteur pourrait facilement se passer de texte. C’est le cas pour « Même plus peur » : les dessins au crayon de couleur, qui couvrent la double page, incitent à oublier l’écriture et à se concentrer sur les personnages et les couleurs… Dès le début, l’histoire séduit le jeune lecteur par son originalité : depuis quelque temps, Ours ne fait plus peur du tout. Les enfants ne fuient plus rien qu’en le voyant. Pire : ils font preuve d’une indifférence remarquable à son égard, et continuent à jouer sans même un regard. Bien décidé à remédier au problème, l’animal rend visite aux autres animaux effrayants pour les interroger. Il se met en quête de conseils pour que les hommes le craignent à nouveau. A la suite, il rencontre un loup, une araignée, un crocodile, un serpent, un tigre… mais c’est chaque fois un peu plus désespéré qu’il les quitte : ses confrères ne font plus peur non plus !

D’une grande sensibilité, cet album met à l’honneur un animal connu pour être mystérieux et effrayant, mais qui se révèle tendre et émotif au contact des enfants. Après « Premier matin », c’est la deuxième fois que Fleur Oury met en scène un ours : l’illustratrice instaure ici une attente, celle de la solution au problème de son héros pas comme les autres. Elle met en place une réflexion sur les choix de vie, mais aussi sur l’attitude et le comportement en société, qui laisse parfois peu de place à la vraie personnalité : Ours est triste parce qu’il ne fait plus peur, mais il est comblé de bonheur d’avoir trouvé des amis… grâce à sa gentillesse.

Le blog de Fleur Oury : http://fleuroury.blogspot.fr/

partagez cette critique
partage par email