Le songe de l'astronome
Thierry BOURCY

10 X 18
detectives
septembre 2016
264 p.  7,50 €
ebook avec DRM 10,99 €
 
 
 

j e u - c o n c o u r s


je joue !

 Les internautes l'ont lu
coup de coeur

Pour faire un bon polar historique : prendre un immense château rempli de passages secrets, un empereur porté sur le beau sexe et piqué d’astrologie, un astronome réputé toujours accompagné de son nain de compagnie, un ambassadeur du Danemark, une courtisane anglaise suspectée d’être une espionne de la reine Elisabeth 1ère, un immense (par la taille) peintre, une cantatrice, un inquisiteur…. Bien secouer et on obtient l’intrigue suivante : Tycho Brahé, astronome et alchimiste, a été banni du royaume du Danemark. Il a trouvé refuge auprès de Rodolphe II qui l’a accueilli dans son château de Prague afin qu’il poursuive ses recherches. C’est justement parce qu’il a des révélations à faire quant à sa conception du cosmos que Rodolphe II a invité tout ce petit monde. Brahé joue gros car si sa théorie déplaît à l’inquisiteur Roberto Bellarmin, il risque fort de subir le même sort que Bruno Giordano. Bien qu’ayant réussi cet « examen de passage » l’astronome est retrouvé mort dans le cabinet de curiosités du château peu de temps après la fin du banquet organisé en son honneur. Afin de découvrir l’identité de l’assassin, tous les invités sont consignés dans le château. L’enquête va se dérouler dans ce huis-clos. Huis-clos qui n’empêchera pourtant pas d’autres morts suspectes jusqu’au dénouement tout à fait inattendu. J’ai eu un petit peu de mal à entrer dans l’histoire sur les deux premiers chapitres, le temps de bien identifier tous les personnages de l’intrigue (il y a beaucoup de monde dans le château de Rodolphe !). Ensuite, je me suis laissée prendre au jeu, un peu comme pendant une partie de Cluedo. Ce n’est vraiment que peu avant le dénouement que j’ai trouvé le mobile des crimes. (Non ce n’est pas le Colonel Moutarde !!).

partagez cette critique
partage par email