Dura Lex
Bruce Desilva

traduit de l'anglais par Laure Manceau
Actes Sud Editions
actes noirs
septembre 2018
448 p.  23 €
ebook avec DRM 14,99 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

Coupable, forcément coupable

La loi est la même pour tous, que l’on soit un honnête citoyen ou un criminel diabolique. Lorsque Kwame Diggs est arrêté à la fin des années 80, sa culpabilité ne fait aucun doute. Ce jeune tueur en série, l’un des plus précoce de l’Histoire, a bien sauvagement assassiné deux femmes et trois petites filles, sans même avoir essayé de nettoyer ses empreintes, laissant de l’ADN partout. Aucun remords et un seul regret, celui d’avoir été capturé. Mais comme il était mineur lorsqu’il fut arrêté, et comme le veut le code pénal de Rhode Island, quelles soient les atrocités qu’il a commises, il devrait sortir de prison à sa majorité. Pourtant, il croupit toujours en cellule, sa peine ayant été prolongée pour avoir possédé de la drogue et agressé des gardiens. Il semblerait pourtant que ces larcins aient été montés de toute pièce afin de contourner la loi et l’empêcher de sortir.

Lorqu’un jeune stagiaire décide de mener l’enquête, son journal se retrouve pris entre deux choix : respecter le droit et la liberté de la presse et raconter ce que l’on sait au risque de faire libérer ce dangereux individu ; laisser tomber et cacher ce que l’on a découvert. La seule voie pour satisfaire ces deux options, pour le laisser derrière les barreaux tout en obéissant à la loi, est de prouver qu’il a commis d’autres crimes, non prescrits. Il serait dès lors jugé aujourd’hui, en tant qu’adulte même s’il avait moins de 21 ans au moment des faits, et passerait le reste de ses jours en prison.

Très violent, ce roman est aussi très palpitant. Le suspense ne réside pas dans la réponse à la question « quel est le coupable », mais « qu’a-t-il commis lorsqu’il était en liberté ». Bruce Desilva s’est inspiré deux affaires criminelles authentiques pour écrire ce roman, et il a probablement puisé dans propre expérience puisqu’il fut journaliste d’investigation, comme son héros, Liam Mulligan, devenu un personnage récurrent de ses livres.

partagez cette critique
partage par email

je joue !

jusqu'au 22 septembre 2019

retour à la page d'accueil