Radioactif
Vincent Crouzet

Belfond
avril 2014
 21,50 €
ebook avec DRM 14,99 €
 
 
 
 La rédaction l'a lu

Toute ressemblance…

Un bon roman d’espionnage est un récit où se confondent la réalité et l’imaginaire, le vécu et le plausible. Une histoire aussi qui sait rendre séduisant un tissu de trahisons et de mensonges. Sur ce plan, voici une vraie réussite du genre qui, pour une fois, n’est pas anglo-saxonne. Fin connaisseur de l’Afrique, Vincent Crouzet nous avait plongés, avec « Le Seigneur d’Anvers », dans les dessous du commerce des diamants, nerf de toutes les guerres du continent. Cinq ans plus tard, il parachute son héros récurrent Michel Montserrat, colonel de la DGSE, dans une affaire plus troublante encore, où c’est l’uranium africain qui fait tourner les têtes.

Tout commence en République centrafricaine, fin 2005. Un industriel français du nucléaire y achète un gisement faramineux, mais en offrant au vendeur plus de cinq fois le prix demandé. Ce dernier lui rétrocèdera la différence : ce trésor de guerre servira ensuite à corrompre quelques chefs d’Etat, dont le prochain locataire de l’Elysée, sur le point d’être élu. Problème : un intermédiaire, qui craint pour sa peau, déballe tout le montage au maître-espion français contre sa protection. Laissant celui-ci face à un dilemme : des aveux aussi spontanés sont-ils un grain de sable dans la combine ou une manipulation à tiroirs ?

Sous des noms inventés, tous les protagonistes de cette arnaque à 2 milliards de dollars ressemblent très fort à des personnages publics connus, certains changeant juste de sexe, d’âge ou de nationalité pour les besoins de la fiction. Le romancier français s’amuse aussi à lâcher quelques femmes fatales parmi les comploteurs. Il ne résiste pas non plus aux détails techniques, du style référence de pistolet ou de matériel de plongée, qui ajoutent au roman la couleur des opérations de terrain. Il reste que, sous l’enrobage folklorique et les clins d’oeil, affleure un scandale qui ferait, dans la vraie vie, le bonheur du premier magistrat venu. 

On se laisse prendre jusqu’au bout à cette étourdissante machination où les services de renseignement intérieur et extérieur s’épient, où de hauts responsables politiques et industriels s’acoquinent et se font chanter, où les espions français et anglais étalent en coulisses leur haine cordiale. On est happé jusqu’à l’ultime pirouette qui, sous couvert de tirer un trait entre le monde fictif et le vrai, brouille davantage encore leur frontière. Vincent Crouzet maîtrise une formule où trouveront leur compte toutes sortes de lecteurs, amateurs de suspense exigeant, boulimiques d’actu ou adeptes des théories du complot. Mais il est certain que, dans certains cercles restreints, « Radioactif » va causer quelques migraines… 

Lire notre 1ere rencontre avec Vincent Crouzet
« Au cœur de l’actualité »

Lire notre 2e rencontre avec Vincent Crouzet
« Si c’était à refaire, je ne le referais pas »

partagez cette critique
partage par email

q u o i  l i r e ?
découvrez les coups de coeur des libraires cette semaine  #94


Retour à la page d'accueil